Portrait déconfiné : Nathalie Olasagasti


Nathalie Olasagasti est une athlète de très bon niveau. Elle a notamment fini sur le podium au Grand Raid de la Réunion, au Grand Raid des Pyrénées  et en Andorre mais également 8ème à l’UTMB et remporté le marathon de Pau. A 49 ans aujourd’hui, elle vit avec sa famille du côté de Carcassonne. Elle s’est inscrite au Déconfi Challenge d’entrée et a bien voulu, du coup, répondre à quelques unes de nos questions. Rencontré confinée !

 

 1) Comment vis-tu cette période de confinement en tant qu’infirmière ?

 D'un point de vue professionnel, le confinement à peu changé mon quotidien, dans le sens où je sors de chez moi, pour exercer mon activité d'infirmière libérale. Mes conditions d'exercice ont cependant évolué, avec bien sûr la mise en application des mesures de protections, dès que nous avons pu nous en procurer ! il est vrai qu'au départ de la crise, comme beaucoup de soignants et à cause des ruptures de stocks, toutes ces protections faisaient défaut... Le comportement de certains patients a évolué aussi, j'ai le sentiment qu'ils sont plus reconnaissants et heureux de nous voir tous les jours, nous sommes souvent la seule visite qu'ils ont dans la journée ! C'est paradoxal, mais les mesures de distanciation nous ont fait nous rapprocher ! Malgré la situation dramatique je suis ravie de continuer à exercer mon métier !

 

 2) Qu’est-ce que tu as changé dans ta façon de vivre ?

 Dans ma façon de vivre, je n'ai pas changé grand chose en fait, je sors moins bien sur quand je ne travaille pas, mais comme tout le monde ! J'ai commandé mes courses alimentaires en ligne, au drive, mais là aussi d'autres ont eu l'idée, vu difficulté pour trouver un créneau de livraison !! Je m'occupe un peu plus de mon jardin et de mon intérieur ! Mais bon je préférerais aller crapahuter dehors à choisir !

 

 3) Et au niveau du sport, de la pratique de la course à pied ?

 Au niveau sportif, je consacre quasiment autant de temps à la pratique sportive qu'avant, de façon un peu différente. J'ai la chance d'avoir mes 2 hommes sportifs à la maison donc nous pratiquons plus d'activités ensemble, que nous ne faisions pas avant telles que le Crossfit, le Yoga, la PPG... c'est sympa et amusant de partager ses moments ensemble ! Je sors régulièrement 1h par jour pour mon entrainement CAP dans un rayon de 1 km environ ! et puis je roule sur le Home Trainer, mais c'est assez fastidieux, je n'ai pas trop l'habitude de faire du sport à l'intérieur ! que le temps est long sur HT même en utilisant Zwift, Tacx ou Rouvi ! J'ai bien évidemment râlé au fur et à mesure que mes projets sportifs tombaient à l'eau, comme beaucoup j'imagine, mais il faut replacer les choses à leur juste valeur ! Les JO ne comptent pas sur moi, ni les mondiaux ! Je prends beaucoup de plaisir à me retrouver sur les diverses épreuves sportives, que ce soit du trail, du triathlon, du running...en tant qu'amateur, et c'est pour que tout ça puisse continuer qu'il est nécessaire de rester à la maison pour l'instant !

 

 4) Comment as-tu connu le Déconfi Challenge ?

 Le Déconfi Challenge, c'est Patoche de Chrono Start qui m'a envoyé une invitation sur Facebook, je suis donc allée voir à quoi cela consistait, et connaissant Karine Zamuner qui est aussi à l'initiative du projet.... je me suis dit pourquoi pas ! Ce qui m'a plu, c'est que l’épreuve doit se réaliser dans le respect des règles de confinement, et c'est que dans ce projet, l'épreuve sportive sert la cause sociale, solidaire, l'objectif sportif en est secondaire ! En effet peu importe la course choisie, peu importe que les kms soient parcourus à pied, dehors ou sur tapis, en vélo sur HT , en trottinette ou en tondeuse, l’objectif est que les frais d'inscriptions soient reversés à une asso qui équipera les EHPAD en matériel informatique pour créer du lien entre les résidents et leur famille ! L'idée m'a séduite, et touchée ! Utiliser le sport a permis je pense de nous mobiliser quand parfois on peut se sentir impuissant face à cette crise ! nous apportons notre petite pierre à l'édifice en ayant le sentiment de bouger pour autre chose que pour un podium, un chrono ou une place !!! c'est pour cela que j'ai choisi de faire ce challenge en vélo, 38 kms sur HT n'a rien d'exceptionnel, car à mon avis le but n'est pas de faire quelque chose d'héroïque ou herculéen mais juste de participer, d'être de la partie et de dire je suis là avec vous ! Enfin c'est mon ressenti !! et grâce aux réseaux sociaux, nous pouvons partager tout ça, c'est plutôt amusant !

 

5) Un petit mot de fin que tu aimerais peut-être adresser aux gens qui vont te lire ?

 Difficile de transmettre un message sans passer pour des donneurs de leçons, on entend tellement d’injonctions dans les médias.... je pense que chacun sait ce qu'il a à faire, écouter sa conscience et tacher de faire au mieux, dans le seul objectif de ne pas nuire à l'autre, je pense que ce sera déjà pas mal ! Merci Rémy de m'avoir permis de coucher tout ça sur papier, j'ai pu ainsi prendre un peu de recul sur certaines choses !!



Retour http://www.runningmag.fr

Partager sur Facebook