Retrouvez toutes les infos et les résultats des courses de votre région en temps réel !



Archives 2019


    2019 : Janvier - Fevrier - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Aout - Septembre - Octobre - Novembre -

27/10/19 Du haut niveau du côté de Balma !

Ce dimanche 27 Octobre, pas de course à pied du côté de Balma, mais de la marche athlétique, avec l'occasion de voir du haut niveau puisque cette 9e édition du meeting "Balmarche" servait notamment de qualification pour les J.O de Tokyo l'an prochain, ainsi que pour les championnats du monde par équipe. Le programme était assez complet avec de petites distances, mais aussi un 20 et un 50km donc! Le tout disputé sur une belle boucle aller-retour de 500m, et dans des conditions climatiques presques parfaites, si ce n'était quelques rafales de vent! Malgré tout, on retiendra qu'il y a eu beaucoup d'abandons chez les inscrits sur la longue distance! La discipline la plus attendu, à savoir le 50km, était notamment l'occasion de revoir Kevin Campion, qui progresse très vite, et rêve de suivre les traces de Yohan Diniz. Auteur d'une belle performance aujourd'hui, il expliquait au micro à peine la ligne d'arrivée franchie qu'il s'était "mis en sécurité et que la qualif pour les J.O, c'était à 95% fait". Mais la performance qui allait retenir davantage l'attention du public, était celle de la locale Maeva Casale. Toujours aussi impressionnante, la représentante de la tribu orange du C.A. Balma allait s'imposer, améliorant son propre record national chez les espoirs. On a longtemps pensé qu'elle viendrait même à bout du record de France senior, excusez du peu, mais à partir du 35e kilomètre, elle n'a pu poursuivre sur ce rythme, s'écroulant d'ailleurs à l'arrivée, prise de vomissements.  Qu'importe, l'essentiel était là, avec aussi l'assurance évidemment de valider sa place dans l'Equipe de France pour les prochains mondiaux par équipe!
 
Retrouvez plein de photos ICI et une vidéo LA

(27/10/2019)

27/10/19 Près de 300 au Trail des Mousquetaires !

Environ 300 partants ce matin du côté de Montégut sous un beau soleil. Oxygène 32 leur avait réservé deux beaux circuits de trail, un de 13 km et un de 25, à quoi il faut rajouter un circuit de randonnée de 8 km, le 25 kilomètres lui, pouvant se courir en relais. Sur le 25 kilomètre, Mylène Bacon du team IRun.fr, une nouvelle fois, se classe au scratch en finissant deuxième derrière Christophe Arrieu d'Intersport. Julien Lacomme fini deuxième homme alors que Mathieu Mauriège complète le podium masculin. Nawal Pinna se classe seconde. Sur le 13 kilomètres, William Avouac se classe premier. Il est suivi de Matthieu Casadesus et de Julien Piquemal. Chiara Casari, Caroline Rivière et Véronique Sémézies forment le podium feminin quant à elles. De l'avis de chacun c'était une belle matinée de course à pied avec des paysages merveilleux. Après la remise des prix, l'association a proposé à tout le monde de déguster des produits locaux et magrets, saucisse et autres mets ont régalé les papilles des coureurs.

 

 

Les résultats partiels en attendant les finaux sont disponibles en pages "résultats" . Les photos de Boubou Animation Sonorisation en suivant celui-ci et celles de Céline Quintana en suivant celui-là


(27/10/2019)

27/10/19 Pluie de records sur les Mondiaux de 24h à Albi !

Ah qu'ils furent beaux et magiques ces championnats du Monde des 24h à Albi. il est vrai que la météo était de la partie et même si les concurrents ont un peu souffert de la chaleur dans l'après-midi du samedi, au moins la fraîcheur les a vite accompagné en soirée, nuit et matinée. Mais la météo ne fait pas tout et l'organisation, de l'avis de tous, fut vraiment à la hauteur de sa réputation. Du côté d'Albi, on sait organiser les grands rendez-vous et après les Frances et les Europes, c'était tout naturel donc qu'un jour l'ultime rendez-vous n'arriva,on a donc vécu des moments forts et remplis d'émotion... Car les coureurs aussi se sont donnés à plein. Avec 42 sélections accueillis, le premier record était battu. Jamais un événement en France n'avait regroupé autant de sélections nationales. Enorme. Ensuite beaucoup de records nationaux ont été battus. Cela aussi constitue en soit un record. On retiendra donc en premier lieu le record du Monde de Camille Herron , l'américaine à l'allure reconnaissable entre toutes, avec 269,974 km. Puis le record de France de Erik Clavery, qui au bout du bout de la souffrance, termine en 271,465 km. Le record datait de 20 ans tout de même. Erik sera parti sur des bases stratosphériques avec un passage au 100km en 7h51' et finalement il terminera en quatrième position. Mais évidemment le grand champion du jour ne fut autre qu'Aleksandr Sorokin qui en grand favori, le Lithuanien, s'impose sans souci avec 278,920km. Intouchable.Enfin on note aussi que la régionale, Sarah Cameron d'Occitanie, finit deuxième en Open en passant la barre des 210km... 

 

Tout le direct avec plein de photos , vidéos et résultats , c'est ICI et les résultats en live LA

Les photos :

La première journée par Krys

Le deuxième jour par Krys

Un peu de nuit par Krys

Les 24h vues par Jacques

Les 24h vues par Cricri

Les 24h vues par Cricri (2)


(26/10/2019)

22/10/19 Le numéro spécial sur le Marathon de Toulouse !

Et voici donc le numéro spécial interactif sur la 13ème édition du Marathon Toulouse Métropole. Cliquez sur l'image et bonne lecture !

 


(22/10/2019)

20/10/19 12500 au Marathon Toulouse Métrople et un record !

Pour son treizième volet, le marathon Toulouse Métropole est revenu sur les bases solides de ce qui faisait son succès il y a quelques années déjà : des animations musicales tout au long du parcours, un parcours intra-urbain avec beaucoup de lignes droites propices aux performances et une âme conviviale au plus proche des coureurs et des spectateurs. Aussi à 8h30 précises quand Vincent Terrail-Noves, maire de Balma et vice-président de Toulouse Métropole donne le premier départ, celui du 10km, on sait déjà que le succès de l'épreuve sera énorme avec plus de 12000 dossards distribués. 2600 sur le seul dix, 4000 sur le semi, 2200 sur le marathon et le reste sur le relais. Le défi de reprendre le marathon après la défection de la FFA a bel et bien été relevé. La météo quand à elle est idéale. Pas de vent, température fraîche mais pas froide, tout ce qu'il faut pour courir un dimanche matin dans la ville rose. Le pont de Coubertin vibre encore des foulées de tous ces passionnés venus des quatre coins de la France. Sur le 10km, le jeune prodige Pierrick Jocteur a mis tout le monde d'accord en moins de 30' et Emeline Gruau n'a pas déçue non plus en 34'42''. Sur le semi, avec un beau plateau départ, David Gosse le Balmanais, encore déçu de son petit souci technique aux Frances de 10km, s'impose en 1h05'53''. Ces deux collègues du CA Balma suivent non loin. Grégory Bé en 1h07'14'' et Gaétans Cals. Susan Kipsang, la Kenyane, l'emporte en féminines en 1h14'42''. Mais évidemment c'est sur le marathon que se sont portés tous les regards avec quelques clients de renoms sur la ligne de départ à 9h20. Très vite, ils sont d'ailleurs une dizaine, Kenyans et Ethiopiens, à former le groupe de tête. Les régionaux et les meilleures féminines sont dans un autre groupe juste derrière mais à un écart qui ne cessera de croître. Au final, les deux favoris pressentis se feront malmener par Chumbla Zablon, autre kenyan, qui finira tout seul devant en 2h10'38''. Battant donc de quelques secondes le record détenu par Bitok depuis 2013 qui était de 2h10'44''. C'était son premier marathon. Le premier local n'est autre que Simon Munuyutu et Nicolas Miquel, en 2h42' est juste derrière. Chez les féminines, la tenante du titre n'a pas failli. Chaitu Negasa; l'Ethiopienne,  gagne 2h34'46''. La pluie commençait doucement à tomber en fin de matinée et le vent a soufflé également rendant plus difficile encore les kilomètres des concurrents de la plus longue des distances. Et bien sûr des relayeurs qui eux ne partaient que beaucoup plus tard...avec la victoire des Sapeurs Pompiers en 2h30' !

 

Retrouvez les résultats du Marathon Toulouse Métropole en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Le marathon vu par Rémy

Le marathon vu par Cricri

Le marathon vu par Cricri (2)

Quelques arrivées

 

Les vidéos :

Toutes les vidéos et les directs

Passage au 2ème km du marathon

Passage au 2ème km sur le semi

Passage au 2ème km sur le 10

Arrivées du 10km

Arrivées du semi

Arrivées du marathon

Départ du 10km

Arrivée du vainqueur du marathon

Arrivée du vainqueur du 10km

 

 


(20/10/2019)

13/10/19 A Mauvezin, une Ronde comme on les aime !

Si je vous dis canard, course, vélo, convivialité, vous pensez à ? La Ronde des Foies Gras, la 28ème édition était ce week-end à Mauvezin. Et cette année, j’étais là pour encourager mes amis. C’est sous un grand soleil accompagné du vent d’autant que le départ fut donné à ¼ d’heure d’intervalle entre les coureurs et les vélos, après l’emblématique envol du canard ! Cette année, nous avions Mario & Luigi, des indiens, des cochons, des licornes, des super héros, des bagnards, des petits baigneurs, et j’en passe, prêts à affronter les 26km de parcours et les 7 fermes avec leurs célèbres foies gras en guise de ravitaillement. L’ambiance, toujours conviviale, fait aussi partie de la renommée de cette course, qui sous ses airs de fête, reste une belle épreuve sportive. Ceux qui s’y sont lancés en course solo pourront en témoigner ! De belles cotes, d’agréables paysages, des bénévoles et un public qui encouragent, ça aide aussi à avaler les km ! J’ai pris du plaisir à discuter avec les bénévoles et à encourager les participants. Positionnée au début entre la 2ème et 3ème ferme, en haut d’une belle côte. les applaudissements ont redonné le sourire à ceux à qui la côte les avait enlevés ! Je me suis ensuite installée au lieu dit du Pic, soit à 2km de l’arrivée : j’ai retrouvé des participants fatigués, mais avec le sourire et tellement heureux de ce bon moment ! Ca donne envie d’enfiler ses chaussures et de courir ! Un rendez-vous à noter dans nos agendas pour l’année prochaine !

 

 

Texte et photo : Géraldine. Plein de photos : ICI


(14/10/2019)

13/10/19 A l'origine, il y a le Trail à Aurignac...

Superbe première édition du trail des Auri’gines, dimanche à Aurignac. Sur les traces des préhistoriques, les plus rapide bipèdes issus de l’évolution se sont régalés à mettre en pratique leurs qualités au service d’une épreuve sportive perçue comme très difficile. Conçus par l’association Aurignacourt , les parcours de 9, 16 et 35 km ont exploité les pires difficultés qu’offrent les coteaux qui bordent la cité. L’ultime ascension au donjon qui surplombe la ville en a repu plus d’un avant le déroulé final qui ralliait les arrivées situées devant le musée de l’Aurignacien, partenaire de l’épreuve. Les 35, 16 ou 9 km aux dénivelés vertigineux ont retenu l’attention d’une centaine de participants chacun. La randonnée a conquis le même nombre d’adeptes et les Rond Color, réservées à quatre catégories d’âge d’enfants, ont dépassé les attentes des organisateurs. Sportivement, sur 35 km, Guillaume Typhène n’a laissé aucune chance à ses adversaires en dominant la course sans égal. En remportant la quatrième manche du challenge trail Comminges, le Balmanais assure sa première place et remporte le titre 2019. Dimanche, Pablo Valade et Thomas Avril complètent le podium. Même domination pour la féminine Lucile Resplandy. La Toulousaine remporte l’épreuve devant Célianne Junca et Laetitia Zerlaudt. Dépassée, Sandrine Daram a connu une défaillance qui ne l’empêche pas de remporter le challenge. Sur 16 km, devance Sébastien Laffitte et Stéphane Fabbro. Marine Vignot précède largement Marion Cayuela et Marie Lamant. beaucoup plus fort, Jonathan Garcia remporte le 9 km devant Guy Laurent et Yoann Ferrère. Suzy Duncan, Nadia Thoreau et Aurelie Farre forment le podium féminin.

 

Retrouvez les résultats du Trail d'Aurignac en rubrique "résultats" et quelques photos ICI


(13/10/2019)

13/10/19 La Buzétoise sur la vague du succès !

Pour sa 4ème édition, la Buzétoise a su remettre sur le tapis les ingrédients qui ont fait de l'épreuve une belle réussite. Il y a la convivialité, la bonne humeur, les parcours difficiles mais vraiment attrayants, les ravitos bien garnis, le repas d'après-course et puis surtout toute l'ambiance que seul un petit village peut nous offrir. Rajoutez-y bien sûr une météo quasi parfaite et le tour est joué. Malgré quatre épreuves inscrites au calendrier ce jour-là, ce furent pas moins 600 dossards en tout qui ont été distribués entre la marche et les trois courses. Aussi sur le 18km, parti en tout premier dès 9h, on notera à nouveau l'énorme performance de Mylène Bacon qui gagne au général. Elle qui l'avait emporté l'an passé ici même sur le 13km s'impose donc sans trop de souci. Absolument fabuleux. Sur le 13km, c'est Maxime Virelaude qui aura pris d'entrée les commandes pour ne plus les quitter. Chiasa Casari, qui avait s'était essayé la veille sur un 1000m, s'impose avec une belle sixième place au scratch ! Sur la plus petite des distances enfin, Thibault Liizano garde quelques mètres d'avance sur Florian Castex et Lorene Puyal a dominé son sujet !

 

Retrouvez les résultats de la Buzétoise en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée 

 

Les vidéos :

Le départ du 8km

Le départ du 18km

Le départ du 13km

 

Les photos:

Le trail vu par Théo


(12/10/2019)

13/10/19 La Balade de la Saune à fond pour les restos bébés

C'est devenue une classique dans le département. Tous les débuts du mois d'octobre, la Balade de la Saune du côté de Quint Fonsegrives organise sa balade dont tous les bénéfices sont reversés aux Restos Bébés. Et cela fait presque 30 ans que c'est ainsi. Alors certes il y avait peut-être un peu moins de monde qu'à la grande époque, 800 à tout casser si on compte marches et enfants confondus, mais cela etait mieux que l'an dernier et n'a pas empêché les organisateurs de Courir à Fonsegrives et leurs 80 bénévoles, de garder un large et franc sourire. Et pour cause, ce sont encore quelques milliers d'euros qui iront dans la caisse des Restos pour la bonne cause. Aussi sur le parcours champêtre et vallonné de la Saune, les duels et autres empoignades furent nombreuses. On aura surtout noté que sur le 14km, ce sont les frères Idrissa, venus de Mayotte, qui ont fait le show et qui prennent les deux premières places. Chez les féminines, c'est Isabelle Gayraud qui l'emporte. Sur le 7km, victoires de Christophe Contal et  Lyvia Mora !


Retrouvez les résultats de la Balade de la Saune en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée 

 

Les vidéos :

Le grand départ

 

Les photos :

La course vue par Jacques

La course vue par Pierre


(12/10/2019)

06/10/10 Toulouse en Octobre voit la vie en rose !

Cette cinquième édition du rendez-vous contre le cancer du sein restera d'ores et déjà comme un magnifique succès. En terme d'affluence, les records ont tous été largement battus. Plus de 4000 participantes et participants, course et marche confondues, de quoi donner le sourire à toute l'organisation. De fait, les sommes récoltées suivaient logiquement la tendance, avec plus de 63000€. Une somme qui devait d'ailleurs augmenter encore dans la journée au gré des événements à venir, notamment les courses des enfants.   La météo est resté clémente contrairement aux prévisions plutôt humides. Du coup, ce fut à la fois une belle fête de la solidarité, et du sport.  A noter quelques belles performances du côté de la générosité avec par exemple l'équipe venue sous les couleurs d'AG2R la Mondiale. Ils ont ramené à eux seuls près de 700€. Le groupe de la clinique Ramsay peut également être félicité avec 146 coureurs rassemblés sous leur bannière. Faisant d'eux par la même occasion, l'équipe vainqueur du challenge entreprises. En revanche, les jeunes du "Groupe Santé Pharma-Médecine" les avaient tout de même battu avec 186 participants.  A Running Mag, on ne terminera pas le sujet sans vous communiquer pour autant le nom des vainqueurs du 5 et du 10km, même s'il n'y avait de chrono pour personne aujourd'hui. Honneur aux dames en ce jour bien sûr, avec nos félicitations à Sarah Danné qui s'impose sur le 10, devant Agathe Trivino et Brigitte Pastor! Mohamed Idrissa gagne chez les hommes  de son côté. Quant au 5km, c'est à Chloé Labarrère que revient la victoire, aux côtés d'Antoine Scortatore.

 

Retrouvez plein de photos ICI et une vidéo LA


(06/10/2019)

06/10/19 Les 6 collines se portent bien !

Le Trail des 6 Collines n'existe que depuis deux ans et pourtant on peut dire qu'il se porte bien. Malgré un week-end chargé dans le département, les organisateurs ont accueilli plus de 500 coureurs. C'est vrai qu'ils avaient rajouté une distance par rapport à l'an passé et que la marche plait toujours. Saiguède dans le sud de Toulouse, juste à côté de Saint-Lys aime donc la course nature. On notera en passant que sur le 21km, c'est Omar Elmorabaty qui gagne sans souci et que sur le 13km, Sebastien Marmonteil et Marie Colomes se sont mis en évidence. Enfin sur la petite distance de 7km, c'est Nico Riocros qui a été le plus rapide !

 

Retrouvez les résultats du Trail en rubrique "résultats" et plein de photos de Merville Trail ICI et d'autres LA. La vidéo du 13 km LA et celle du 21km ICI


(06/10/2019)

06/10/10 Belle réussite pour le 1er Trail des 3 Villages

Ils sont parents d’élèves, ils courent et ont bien envie de faire courir. Dimanche, l’association de parents d’élèves de Ganties, Estandens et Couret a organisé au profit de leur école la première édition d’un vrai trail, exigeant, superbement organisé et bien suivi. Malgré le ciel gris, la manifestation originale a retenu l’attention de centaines de participants sur 8 ou 19km chronométrés, sur randonnée pédestre et les courses spécifiques réservées aux enfants. Sur le 19 km, 550 d+, le rythme imposé dès la première ascension par Stéphane Cavalca a surpris toute sa concurrence. « Je cours avec mes propres sensations, semble déplorer le vainqueur. Quand je me suis retourné en haut de la première côte, je me suis rendu compte que j’étais tout seul… » Jérôme Rannou, vainqueur la veille de la Sein Go Rose connaissait son adversaire et s’est contenté de gérer le seconde place. Nicolas Clerbout est beau troisième. Chez les dames, Cécile Blanc, Céline Savin et Fran Jones finissent aux trois premières places. Sur 8 km, 250 d+, Pierre Bruel, parti comme pour un sprint, a créé dès les premiers mètres un écart sur ses poursuivants avant de pouvoir le gérer jusqu’à la ligne d’arrivée. Maxime Prat a gardé en visuel son adversaire sans jamais pouvoir le rejoindre. Olivia Reuillon compte à l’arrivée huit minutes d’avance sur ses quatre premières poursuivantes. L’événement, course et randonnée, ponctué d’animations, a conquis et ravi. Une paëlla a été servie. Et enfin, sur le banquet dressé au cap d’Arbon, le soleil s’est enfin montré.

 

Retrouvez les résultats du Trail en rubrique "résultats" et plein de photos ICI


(06/10/2019)

06/10/10 Pour la bonne cause aussi dans le Gers !

Malgré des modifications de dernière minutes rendues obligatoires par la mise en place du triathlon du Grand Auch, l'équipe de Nawal Pinna aura réussi aujourd'hui à mettre en place les trois circuits prévus avec une délocalisation sur la commune de Duran. Un 17 km donc, semi-trail, un 10 km et un 5 km "déguisé" étaient proposés en ce jour de course. Tout le monde a trouvé les parcours fort agréables mais pas facile avec leurs multiples "petites bosses". Le passage dans le tunnel et sur le viaduc de Castin ont été des bien appréciés. Sur le 17 km, c'est Julien Lacaune qui l'emporte devant le local Christophe Arrieu deux minutes derrière. Kévin Dumotier, un peu plus loin termine troisième. Delphine Chamignon, la sociétaire de l'AC Auch  gagne chez les filles devant Alice Milhas d'Oxygène 32 et Luce Plaud. Le 10 km voit la victoire de Benjamin Ripoll chez les garçons et Laeticia Castillan chez les filles. Sur le 5 km, Clément Monnier et Siliza Pinna sont les plus rapides

 

Retrouvez les résultats de la course en rubrique "résultats" et pas mal de photos ICI


(06/10/2019)

05/10/19 A Albi, les Mojitos mettent le feu à L'Ekiden !

Oh bien sûr, il  avait un peu moins de monde que d'habitude du côté de l'Ekiden d'Albi cette année. Peut-être 410 équipes en tout, alors que certaines années la barre des 500 était atteinte, mais cela n'a pas ôté le sourire aux visages des organisateurs. Tout simplement car ils savent bien que l'on ne peut continuellement augmenter à partir d'un certain seuil et qu'aussi ils avaient atteint le quota max depuis longtemps. Mais Albi reste tout de même l'un des plus beaux ekidens de France. Sûrement le deuxième en terme de quantité mais le premier en terme d'ambiance. Malgré la météo un peu maussade, il est toujours impressionnant de voir ces milliers de personnes envahir les abords de la cathédrale Sainte-Cécile. Les terrasses alentour sont vite prise d'assaut et certains n'hésitent pas à y établir leur QG de course. On se change à la volée, entre deux tables, on avale un dernier petit café et puis on s'envole dans la nuit. Encouragé par tous ceux qui ont déjà couru et qui vont le faire un peu plus tard. Cela dure ainsi jusque tard dans la nuit. Les premières équipes terminent vers 10h30 mais les dernières ne franchissent la ligne que beaucoup plus tard. A 1h30, l'endroit est encore bien agité. C'est tout cela l'Ekiden d'Albi et plus encore. Côté résultats, les Mojitos avec entre autres Gaétan Cals, Martin Casse et Benjamin Alquier ont mis le feu à Albi avec leurs tenues rétros des années 90. Des garçons qui ne se prennent pas au sérieux mais qui vont quand même très vite. Ils l'emportent sans souci en 2h17'. On notera que Séb Gamel, l'entraîneur de Djijali Bédrani, tout juste auréolé de sa 5ème place aux Mondiaux de Doha, avait tenu à être présent, comme chaque année depuis très longtemps déjà. Il a couru alors qu'il sortait juste de l'avion... Chez les dames, les Andorannes avaient pris ce déplacement très au sérieux...


Retrouvez les résultats de l'Ekiden d'Albi en rubrique résultats et la vidéo de départ ICI et les premières photos LA et d'autres photos ICI. La vidéo souvenir ICI


(05/10/2019)

05/10/19 Saint-Gaudens protège ses seins...

Ah, qu’elle était belle cette couleur rose unanime qui a recouvert tout le centre ville de Saint-Gaudens samedi après midi ! A l’initiative de l’association Ak’tiv santé et des membres de la municipalité, la Sein Go Rose a une nouvelle fois conquis le cœur des Commingeois. L’événement de grande ampleur s’associe à l’élan caritatif national mobilisé pour la recherche du cancer du sein, action et prévention. Samedi, la place nationale a une nouvelle fois chanté la vie en rose. La foule, impressionnante, a recouvert chaque espace pavé. Ils étaient 900 sur la randonnée organisée et 250 coureurs inscrits aux deux distances proposées sur le trail urbain, tous habillés de la couleur rose du jour, tous aussi généreux que la lumière du jour ensoleillé. Répartis sur 5 ou 10 kilomètres et invités à se poursuivre sur un parcours urbain truffé de plus de 300 marches, essentiellement tracé en centre ville et mettant en valeur les plus beaux sites de l’intra muros, les coureurs se sont régalés. Il faut avoir couru le tracé choisi pour se bien rendre compte et rendre compte de l’exigence des relances et du dénivelé. Mathieu Luna, déjà vainqueur de la première édition, reprend son titre sur 5 km. Il devance Simon Coutinho, Corentin Mounic et Benoit Bosque. Sandra Daram relègue ses quatre premières poursuivantes à plus de cinq minutes. Sur le 10 km, ou 2x5, le gendarme Jérôme Rannou met toute la concurrence d’accord, coureurs du 5 km compris. En tête très tôt dans l’épreuve, Jérôme précède à l’arrivée Hervé Clenet et Grégory Grange-Lestage. Chez les féminines, bien placée dès les premiers mètres Laetitia Zerlaudt contrôle avec perfection sans course et la tentative de retour de Corinne Degois lancée à ses trousses.

 

Retrouvez les résultats de Sein Go Rose en rubrique "résultats" et plein de photos ICI


(05/10/2019)

06/10/10 Au Trail du Cassoulet, on se sent vraiment bien !


Malgré une journée particulièrement chargée dans la région occitanie avec pas moins d'une quinzaine d'épreuves et au moins six dans le seul département de la Haute-Garonne, le trail du Cassoulet a réussi à garder le cap avec près de 2000 dossards distribués. L'ambiance d'après-course y est formidable au fumet d'un cassoulet d'exception bercé par le son d'une banda survoltée. L'ambiance sur les parcours avec un passage du côté du château de Bonrepos Riquet marque toujours les esprits et un ravito saucisse du côté du lac stoppe beaucoup de coureurs dans leur élan bien malgré eux. L'ambiance tout court en fait est fantastique avec un speaker au micro, Alain Létard,  au coeur gros qui sait y faire pour faire monter la sauce et une équipe de bénévoles qui connait bien son affaire désormais et qui garde toujours le sourire et la bonne humeur dans toutes les circonstances et des déguisements par centaines. Trois distances étaient proposées à nouveau en plus d'une marche nordique, d'une randonnée et d'épreuves pour enfants. Nicolas Miquel remporte sans trop de surprise le 32km devant Cyril Cabibel. C'est Lucile Resplandy qui s'impose sur cette distance. Sur le court, Jérôme Amathieu, déjà victorieux la semaine dernière à Cazères, gagne à nouveau et Rémy Bonnet et Léa Lupin s'emparent du 24km !

 

Retrouvez les résultats du Trail du Cassoulet en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

Tous les départs

Toutes les arrivées

Sur le parcours

Le trail vu par Krys


Les vidéos :

Le départ du 24 et 32km.

Le départ du 14km


(05/10/2019)