Le Gavarnie Trail

Date : 10/06/2018
Heure : 08:00
Lieu : Gavarnie (65120)
Distance : 110, 75, 45, 21, 11

Organisateur

Nom : Association Gavarnie Trail
Mail : gavarnietrail@gmail.com
Site : http://www.gavarnie-trail.com


Agrandir le plan

Le dimanche : 25km skyrunning et rando !

Vous êtes l'organisateur de cette course, cliquez ici pour suggérer une description à Running Mag.




21/06/2018 : les photos de Gavarnie

 Photos du 110/75/45 par A-C Theil (plus de 1000 Photos)

Photos du 110/75/45 part 2 par AC-Theil

Photos des arrivées par M. Noguère

Courses enfants par E. Marcou


(21/06/2018)

21/06/2018 : Elles sont enfin là

 Les photos du Gavarnie Trail sont enfin en ligne, dans notre rubrique. Vous pouvez aussi les retrouver sur le site de la course ici


(21/06/2018)

Les photos de Gavarnie

 Les photos du départ d la Skyrace par Nathalie


(12/06/2018)

12/06/2018 : Retour sur le Gavarnie Trail

Mais que vient faire cet article sur l'édition Nouvelle Aquitaine alors que Gavarnie se trouve en Occitanie? Oui mais! Les Hautes Pyrénées attirent de très nombreux coureurs venus de toute l'Aquitaine, ils sont peut-être même plus nombreux que les occitanais si l'on enlève les natifs du coin, alors il nous semble important de parler ce cette course ici, car nombreux sont les Bordelais, Basques, Landais venus se frotter à cet énorme évènement. Car, oui, on peut parler d'un énorme évènement, certainement trop gros pour une deuxième édition. Et les organisateurs ont été mis à rude épreuve. Imaginez, Garvarnie, c'est tout petit, 130 habitants, on peut y rajouter ceux de Gèdre dont dépend le site, c'est 371 habitants. 3500 coureurs étaient attendus, autant que sur les premières éditions UTMB. Mais Chamonix c'est 10000 habitants, sans compter les nombreuses communes autour. Donc pour les familles ou les bandes de copains décidés à venir, la première galère à résoudre c'est donc le logement, pour les organisateurs, il faut mobiliser près de 800 bénévoles, c'est plus que Gèdre/Gavarnie réunis. C'est donc un énorme exploit que d'avoir déjà réussi à faire venir tant de monde pour les aider et on ne peut qu'être admiratif du travail accompli à ce niveau. Les infrastructures installées sur le grand parking du site étaient au top avec une tente immense pour servir 3500 repas, compris dans le tarif d'inscription. Un concert/bal était prévu samedi soir et il a eu lieu, même si beaucoup sont allés se couchés après le repas. Tout commence donc assez mal pour l'organisation la semaine précédent la course, pour ne pas dire dès le début du mois de mai. Après un hiver pourri qui a apporté son lot énorme de neige (quelque part on ne va pas se plaindre d'avoir de la neige en hiver, mais quand même), le printemps n'arrive pas et la neige a du mal à fondre. Début mai, les choses sont mal engagées pour permettre de maintenir les circuits tels qu'ils sont prévus. Les organisateurs imaginent de nouveaux circuits tout en maintenant le kilométrage prévu. Tout est dévoilé aux coureurs quelques jours avant la course, les voilà rassurés. Vient le vendredi soir où il faut retirer les dossards, jusque là, tout se passe bien, puis le premier départ, celui du 110, un peu retardé, puis celui du 75, et les autres courses s'enchaîneront comme ça dans la journée. On sait qu'il y a un risque d'orage dans la soirée, les parcours ont encore du être modifiés dans la nuit. Quel boulot pour les baliseurs! Côté coureurs, ça commence à bien râler, car ça sent l'écurie en avance. Commencent les premiers couacs avec des courses qui se croisent, des bouchons sur des pointages là où il n'y aurait pas du avoir de pointage, ça c'est pour le 21 km notamment, quelques erreurs d'aiguillage, ce qui semble inévitable vu le nombre de courses et de changements de parcours, et pour finir l'annonce de l'arrêt de course à Gèdre pour le 110 et le 75. Des bus sont mis en place pour rapatrier les coureurs, tout se passe bien à ce niveau. Chacun est frustré, mais accepte la décision, même si sur le moment, il n'y a pas le moindre nuage qui pourrait faire croire à l'arrivée d'orages, mais la préfecture a décidé de faire arrêté les deux courses. Chacun rentre dans ses pénates, se douche, vaque à d'autres occupations et vient enfin l'heure du repas dans le grand chapiteau. Alors là, chapeau bas : 3500 repas servis chauds, de l'axoa, une assiette de charcuterie, un excellent fromage, il y a bien sûr une queue qui se forme mais tout avance très vite. Les bénévoles sont super organisés. Rien à dire. Le concert commence un peu plus tard, mais beaucoup sont rentrés car en sortant du chapiteau c'était pluie battante à 22h, peut-être que les coureurs du 110 et du 75 sont finalement contents de ne plus être dans la montagne à cette heure-ci. Dans la nuit, ça pète fort, et là on se dit qu'on est mieux sous la couverture. Le lendemain, d'autres courses sont prévues, le KV sera finalement annulé mais la skyrace, fortement modifiée avec un départ différé aura enfin lieu. Il pleut, Gavarnie se vide plus tôt que prévu, la fête a bien eue lieu, mais coureurs comme organisateurs sont dépités. Et tout le monde est à chaud et y va de ses critiques. Alors oui, on peut reprocher à l'organisation d'avoir vu trop gros pour une seconde édition, malgré tout, ils ont été impressionnants de réactivité, on peut être frustré d'avoir payé 125 euros pour 60 km, mais que dire de ce premier semestre 2018? Soyons fair-play, beaucoup d'entre nous n'ont pas subi de dégâts importants dans leur maison comme beaucoup d'autres français depuis le début de l'année. Rappelons-nous les nombreuses semaines les pieds dans l'eau pour les parisiens en janvier, les trombes d'eau qui s'abattent un peu partout en France depuis un mois et qui ne cessent de détruire des maisons, des champs et vignes en totalité. Ce que nous avons subi n'est rien. Redonnons la force aux organisateurs de Gavarnie de continuer pour nous préparer une belle 3è édition. Retrouvez résultats et photos du départ de la Skyrace dans l'édition Midi-Pyrénées.

 

  Nathalie Wurry (photo Cyrille Lebreton). 


(12/06/2018)

12/06/2017 : Une première sans faute à Gavarnie

 Certes Gavarnie n'est pas dans la Nouvelle Aquitaine, mais pour les Aquitains qui font du trail, les Hautes Pyrénées sont la destination privilégiée après le Pays Basque et le Béarn, on ne pouvait donc passer sous silence cette remarquable épreuve dont c'était la première, et elle n'a pas démérité. Tout d'abord, le succès était au rendez-vous avec plus de 1300 concurrents sur l'ensemble des 4 épreuves : environ 500 sur le marathon trail et ses 3500 de D+, 600 sur le 20 km, 250 sur le 10 et seulement une trentaine sur le kilomètre vértical. Autre spécificité de cette manifestation, une certaine ressemblance avec son voisin Cauterets, avec des barrières horaires très serrées, et qui semble-t-il ont encore été resserrées en cours de course, et qui ne sont pas sans rappeler la course des refuges et du Vignemale! Autrefois, la Grande course du Vignemale était une confrontation des guides de Gavarnie et Cauterets d'où la proximité sportive de ces deux communes et une certaine rivalité amicale bien évidemment. Résultat, samedi, seuls 377 concurrents ont pu rejoindre l'arrivée pour 502 partants. Ce qui a du en faire râler plus d'un, tout comme cela se produit du côté de la Hourquette d'Ossoue, des refuges des Oulettes ou de Gaube en juillet! On retiendra l'inscription de Baptiste Cazaux et Béatrice Brésac sur la toute nouvelle tablette. Ils remportent le marathon en respectivement 5h17 et 6h51. Tous les résultats dans notre édition Midi Pyrénées. Et rendez-vous dans une mois pour le Trail des Refuges. 


(12/06/2017)

Anciens résultats

Course Date Lieu Dist.
Le Gavarnie TrailDi 10/06/2018Gavarnie25 km
Le Gavarnie TrailDi 10/06/2018Gavarnie75 km
Le Gavarnie TrailDi 10/06/2018Gavarnie11 km
Le Gavarnie TrailDi 10/06/2018Gavarnie45 km
Le Gavarnie TrailDi 10/06/2018Gavarnie21 km
Le Gavarnie TrailDi 10/06/2018Gavarnie110 km
Le Gavarnie TrailDi 11/06/2017Gavarnie10 km
Le Gavarnie TrailDi 11/06/2017Gavarnie20 km
Le Gavarnie TrailSA 10/06/2017Gavarnie42 km

Archives



© AQTD - Mentions légales