Retrouvez toutes les infos et les résultats des courses de votre région en temps réel !



Archives 2022


    2022 : Janvier - Fevrier - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Aout - Septembre - Octobre - Novembre -

12/11/12 La Gailhardoise se mérite...

A Montgailhard on connait bien le trail du même nom. Qui a lieu tout le temps vers le mois de juin. Mais il y a aussi le Gailhardoise qui n'a rien à lui envier en terme de difficulté. Le départ est donné du côté des Forges de Pyréne juste à la sortie de Foix et la particularité est que la quasi totalité du parcours se fait à la frontale avec un départ à 17h30. Les organisateurs sont tous des passionnés et connaissent tous les sentiers alentour comme leur poche. Aussi il fallait être motivé pour s'élancer ainsi en pleine nuit sur les 28km et 1200m de D+ du tracé. D'autant plus que la température commençait tout de même à sacrément descendre aussi. Ils furent malgré tout une centaine en individuels à tenter leur chance contre environ 70 équipes en relais. Avec deux distances différentes pour chaque relayeur bien sûr. Aux avant-postes on retrouve Sébastien Capus qui avait couru la veille du côté du Trail du Pastel. Après s'être un peu frité face à Benjamin Bellamy, pourtant sociétaire du club de Foix justement, il ne sera ici jamais vraiment inquiété. Il semble donc retrouver la forme des grands jours et de plus en plus affûté. Derrière Julien Durant finit à quatre minutes. Peu de féminines prendront le départ mais c'est bien Pauline Cabrera qui l'emporte juste devant (2') Charlotte Emourgeons. Grands bravos à elles !


Retrouvez les résultats de la Gailhardaise en rubrique "résultats" ainsi qu'une vidéo LA   et quelques photos LA


(13/11/2022)

13/11/22 Jelonch ouvre la voie à Montadet

Pour ceux et celles qui l'ignorent, Anthony Jelonch est le parrain de l'association “Pour Corentin”. Hier soir, il a brillé et été élu homme du match (pour les endormis, la France a battu l'Afrique du Sud à Marseille). Cette désignation a auguré dès samedi soir une belle journée pour la course pédestre: une foulée pour Corentin organisée tous les ans par Jean- Michel, Franck et leur équipe, tout comme un ball-trap et une marche pour collecter des fonds en faveur de la recherche médicale et notamment le Sarcome d'Ewing (https://www.pourcorentin.fr/ ). Cette année le départ était inversé, un nouveau tracé, partiel, pour les 84 coureurs au départ qui pensaient éviter la côte du dernier kilomètre, mais une jumelle les attendait. Sous une météo clémente, fraîche mais ensoleillée, les participants ont une fois de plus démontré leur générosité. Jean François Derrez finit en 36’15 sur un parcours qui ne faisait pas tout à fait les 10kil annoncés. Il est suivi de peu par Jérôme Allenne-ten, 36’24, et pour la troisième place c’est un autre Jérôme Depeyris qui finit en 40’25. Chez les filles Majorie Filhos (43’39) monte sur la plus haute marche du podium, suivie de Laurie Saint-Cricq et Alice Milhas. L’association « pour Corentin » vous donne rendez-vous l’an prochain.

 

Retrouvez les résultats de 3une foulée pour Corentin" en rubrique "résultats". Texte et photo Defi Gersois

 


(13/11/2022)

11/11/22 Non, l'Oritrail n'est pas mort !

Une bonne nouvelle. Il faut en profiter en cette période où nombreux sont ceux qui parlent de la morosité de la course à pied actuelle et de la peine à attirer des coureurs pour beaucoup d'épreuves. Non, cela n'est pas vrai partout. Non l'Oritrail n'est pas mort. Il renaît même de ses cendres tel un phoenix. Alors qu'avec le COVID, l'épreuve pourtant fort appréciée des connaisseurs avait jeté l'éponge, purement et simplement, quelques bonnes volontés, entendez par là les passionnés organisateurs du Despérado, ne l'entendaient pas de cette oreille. Et après quelques belles réunions et discussions, il ne faisait plus de doute qu'il fallait absolument que l'aventure continue. Ainsi le 11 novembre, jour férié, est aussi le jour réservé par excellence et désormais par habitue à cette magnifique épreuve. Du côté de Sorèze, les parcours sont taillés dans le roc, le pentu, le difficile. On le sait tous. Et tout le monde vient pour ça justement. Un 10km avec 560m de D+, un 21km avec 1200 m de D+, ça piquote un peu. Les cuisses s'en souviennent quelques jours après. Et les traileurs n'ont pas boudé leur plaisir. Plus de 220 sur la longue distance, près de 200 sur la courte et en plus les randonneurs et tout cela sous un beau soleil. Le succès était donc déjà, de nouveau, au rendez-vous. Côté résultats, Hugo Stéphan, le dernier vainqueur du Despérado Trail, amoureux du coin, s'impose encore, avec quelques secondes d'avance sur Adrien Rambaud, lui aussi habitué. En féminines, Céline Rouquier a une avance plus conséquente. Enfin sur le 10km, Christel Sautter, une petite jeune tarnaise et Florian Pech sont les deux grands lauréats du jour !


Retrouvez les résultats de l'Oritrail en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

Le trail vu par Rémy

Le trail vu par Afum

 

Les vidéos :

Dans la côte du 21km

Départ du 10km

Départ du 21km


(10/11/2022)

06/11/22 L'Actual, la petite dernière !

Il n'aura échappé à personne qu'un nouveau trail est né ce week-end dans la région. Il s'agit en effet d'une épreuve du côté d'Eaunes au doux nom de "Actual Eaunes". Et malgré une date remplie avec quelques épreuves de renoms non loin, elle a réussi à tirer son épingle du jeu avec presque 250 dossards distribués sur deux distances au programme. Un 10 et un 15km. On retiendra donc, dans la fraîcheur retrouvée d'un matin d'hiver, que Lea Aïchor et William Avouac sont les premiers à inscrire leurs noms au palmarès. Ceci pour le 10km. Et que sur le 15km, Christina Orta Talens et Lilian Cruveiller ont été plus costauds. Affaire à suivre donc pour 2023 !


Retrouvez les résultats de l'Actual Eaunes Trail en rubrique résultats et quelques photos ICI et les départs LA et ICI


(06/11/2022)

05/11/22 Et revoici donc le GPT !

Le Gruissan Poli Trail a repris du service. On l'attendait depuis un bon moment, pour ne pas dire quelques années, mais entre la période COVID et puis aussi les interdictions liées au massif de la Clape (préservation de certaines espèces, limitation du nombre de fréquentation...) et c'est donc chose faite. Le Gruissan Poli Trail est de retour. Avec certes une nouvelle date inédite, avec certes un peu moins de monde que d'habitude, mais on ne doit bouder notre plaisir de retrouver cette ambiance si particulière liée à cette épreuve un peu à part, véritable trésor de trail si il en est. Le samedi entre soleil et vent aura été la journée du 25 et 12km. Ainsi que de la marche. Près de 900 dossards distribués tout de même pour la moitié moins le lendemain. C'est aussi une après-midi où c'est allé vite. Sur le 25km par exemple, Nicolas Miquel, à peine remis de sa chute aux Templiers, s'impose sans souci. En 1h54'15'', il devance son pote Eric Rivals de 5'. Chez les féminines, c'est Cécile Guillin qui gagne en 2h14'. Sur le 12km, Julie Sablayrolles et Gildas Le Gorre ont été véritablement intouchables. Malheureusement, il faut aussi dire un petit mot de ce coureur qui a fait un malaise dans la dernière montée et qui aura été évacué en hélicoptère sur Perpignan après de longues minutes de massage cardiaque.... Le dimanche dans la Clape était donc réservé au 50km, épreuve phare, et au 18km. Sur ce dernier, ce sont Tommy Maurin (avec une grande avance) et Carole Julien qui sont lauréats. Le vent avait complètement cessé pour cette deuxième journée et les températures froides du début de matinée laissaient vite place à un beau temps. Sur le lon donc, Bastien Jannetta a été costaud en bouclant la distance en 4h08', un excellent chrono.Enfin on notera que Coralie Blanchard s'impose en féminines en contenant la pression de Maryline Nakache jamais si loin durant les 50km...


Retrouvez les résultats du Gruissan Poli Trail en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

Le GPT (1ère journée) vu par Rémy

Le GPT (2ème journée) vu par Rémy


Les vidéos :

Départ du 25km

Départ du 12km

Sur le 18km

Sur le 50km


(05/11/2022)

06/11/22 Le TBZ a déjà cinq ans !

Cinq ans déjà. Cinq ans que dans la tête d'un certain Joan Grenet a germé l'idée d'organiser une épreuve du côté de chez lui à Bazièges. Cinq ans de Trail de Baziège. Cinq ans de succès qui ne se dément pas. Là-bas tout est bien calé, bien carré et aussi tellement décontracté. On ne s'y trompe jamais et on y revient à coup sûr. Aussi ce n'est pas un hasard si les quotas mis en place par l'organisation sont chaque fois atteint. Trois distances, un marche et quasiment à chaque fois 300 concurrents ou quasiment. Et le plein est fait. On approche les 1000 dossards. L'ambiance est au top. Avec des parcours modifiés à quelques mètres près pour satisfaire au mieux les passionnés, avec des cadeaux et de l'attention. Bref c'est devenu un petit temple du trail. Aux portes de Toulouse. Et juste en cinq années. Pour 2022 en tout cas, le soleil était bien de la partie. La pluie tombée dans la semaine n'a pas eu trop d'impact sur le terrain. C'est allé donc très vite.... Sur le 21km par exemple, on a retrouvé les deux copains qui étaient la veille sur le 25km du Gruissan Poli Trail. Cette fois c'est Eric Rivals qui l'emporte devant Nicolas Miquel à quelques secondes. L'inverse du samedi ou un équilibre souhaité. Chez les féminines, Isabelle Perrenot est seule devant. Sur le 14km, ce sont deux habituées qui s'imposent. Mylène Bacon et Arnaud Bellaïla. Enfin sur la courte distance, Grégory Bé était de la fête tout comme Nathalie Bordes Durrieu !


Retrouvez les résultats du TBZ en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

Le trail vu par Cricri

Premières photos

Le trail vu par Théo


Les vidéos :

Depart du 21km

Depart du 14km

Depart du 8km

Sur le 21km

Sur le 14km

Sur le 8km


(05/11/2022)

20/10/22 Castelginest, la nouvelle course qui monte...

Cela ne fait que deux ans que le club de Castelginest existe. C'était une idée d'une passionnée à la base, Sandrine Laurent. Et sa motivation et son enthousiasme ont fait le reste. Les licenciés ont commencé à affluer, la petite commune de l'est de Toulouse ne demandait pas mieux que d'accueillir des coureurs à pied et ainsi c'est tout naturellement qu'est venue l'idée d'une épreuve. Un 10km mesuré et officiel, flanqué d'un 5km, les deux très rapides pour attirer les accrocs du chrono. Et ainsi après une édition déjà couronné de succés, et malgré des inscriptions un peu tardives (comme c'est le cas cette année partout), le record de participants est donc déjà tombé. Près de 500 dossards distribués en tout, si l'on n'oublie pas bien sûr les marcheurs et les enfants. Bref un bon gage du sérieux de cette organisation au top. Cette année ce sont donc Adrien Latestère et Sally Onn qui remportent la timbale. Et sans vraiment d'opposition. Adrien frôle les 33'. Ses concurrents sont au-delà des 34'. Sur la courte distance, Chloé Labarrère et Jules Charpentier ont été les plus véloces. Tout cela s'est déroulé dans des conditions météos idéales et sous le signe d'Halloween aussi ! 


Retrouvez les résultats des 10km de Castelginest en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les vidéos :

Départ du 5km

Départ du 10km

 

Les photos :

La course vue par Thomas

La course vue par Pierre


(30/10/2022)

30/10/21 L'authenticité des Hospitaliers !

Nant. Cinq minutes d'arrêt. Tout le monde descend. C'est sans aucun doute par là-bas, au fin fond de l'Aveyron, que tout a commencé. Du moins une certaine histoire du trail national. Pourtant si le festival des Templiers s'en est allé du côté de Millau pris par d'autres ambitions, il n'en reste pas moins vrai qu'une autre organisation, plus conviviale et plus restreinte, a décidé de maintenir cette belle aventure chargée de souvenirs. Tous les ans début novembre, c'est donc le moment des Hospitaliers. Et l'on retrouve sans peine cette ambiance bonne enfant qui avait fait chavirer le coeur de certains passionnés de course nature. Trois courses au programme. Deux le samedi, un 29 et un 14, et une le dimanche. la grande de 75km. Le programme ne change pas. Les places sont limitées. On s'y tient. Et tous les ans donc, ils sont un peu plus de mille à se donner le mot. Les Hospitaliers gardent leur âme. C'est ainsi. Sur la longue distance, on a bien cru que Jean Blancheteau, le tenant du titre, allait encore s'imposer. Lui que l'on avait laissé du côté de la Picapica des étoiles plein les yeux. Florian Petit ne l'entendait pas de cette oreille et a su recoller dans les derniers kilomètres pour ensuite se faire la belle. Virginie Alleaud s'impose en féminines. La veille, Martin Rousset et Emmanuelle Ziegler avait fait le show sur le 29km regroupant quasiment 500 partants !


Retrouvez les résultats des Hospitaliers en rubrique "résultats" plus quelques photos de Virginie Govignon ICI


(30/10/2022)

23/10/22 440 au Trail des Mousquetaires !

Alors quoi dire de ce Trail des Mousquetaires 2022. Et bien que c'est 440 personnes qui sont venues s'éclater sur ces superbes tracés découpés sur la carte par Marc Jouanin. Chacun semblait ravi à l'arrivée même si beaucoup avaient les jambes et le souffle coupés. Il faut dire que les terrains ne sont pas plats du côté de Montégut et que Marc sait bien en profiter.  Un petit "Couac" sur le 13 mais qui s'est réglé entre gens compréhensifs. Les résultats se trouvent donc faux pour les premiers. A signaler également le malaise à l'arrivée d'un des concurrents rapidement pris en charge et qui, après appel au téléphone ce soir, me confirmait que tout allait bien. Bon courage à lui. Il n'en reste que la journée était belle à Montégut avec 440 concurrents et que Fabien Molinié, lui qui avait marqué son nom en 2001 lors du premier trail d'Oxygène 32 (Trail du Bourret), était ravi de gagner à nouveau l'épreuve maître 21 ans après.

 

Retrouvez les résultats du Trail des Mousquetaires en rubrique "résultats", quelques photos ICI et une vidéo LA


(24/10/2022)

22/10/22 150 courageux du côté d'Albi !

Et c'est parti pour les 24h d'Albi. Le soleil était au rendez-vous pour le premier départ à 10h du matin mais pas la foule des grands jours. On comptera à peine 150 dossards distribués sur cet événement pourtant très bien organisé et rodé. On se souvient évidemment des championnats du Monde qui se sont disputées ici même avec notamment la présence d'un Sorokin devenu grand star de la discipline ou d'une Coutrney Dauwlater, pas moins star actuellement mais du trail. Ils sont donc environ 80 sur le 24h et le reste réparti entre le 6h et le 100km. Franck Debreilly remporte les 6h avec près de 66km. Sur le 24h, Angus Irvine fait sensation et devrait passer la barre des 250km....


Retrouvez les résultats des 24h en rubrique "résultats" et des vidéos de départ ICI et LA. Photos ICI et LA


(22/10/2022)

23/10/22 Tournefeuille ou le semi qui cartonne !

Le semi de Tournefeuille ne connait pas la crise. Quand on parle de plus en plus de morosité ambiante dans les courses à pied au niveau national avec des petites épreuves qui ont du mal à faire le plein, voire pour certaines qui préfèrent même tout arrêter à cause d'un manque cruel de participants, il y en a qui arrivent à tirer leur épingle du jeu. Le semi de Tournefeuille, qui englobe avec lui donc un 10km, en fait partie. Non pas que le record de participants a été battu mais bien que les quotas que s'étaient fixés l'organisation ont été atteints depuis belle lurette et que les inscriptions ont fermé dans la semaine précédent la course même. Plus de 1000 sur chaque distance, ce qui en fera forcément un peu plus sur place, c'est déjà énorme. Peut-être que le calendrier était cette fois plus allégée à cette période. Le semi était en effet la seule course dans le département et à part les Templiers dans la région qui touche un tout autre publique, il n'y avait pas grand chose... Peut-être aussi que les épreuves qualificatives et mesurées sur route ne sont plus très nombreuses et qu'au final ça intéresse toujours un large public et puis enfin peut-être que l'organisation, bien rodée, sait simplement y faire et que les coureurs s'y sentent bien... En tout cas cela faisait plaisir de voir autant de monde du côté du parcours de la Ramée en cette fraîche matinée de fin octobre. Côté résultats, bien sûr, il y avait aussi quelques ténors régionaux. Sur le semi,  Gaetan Cals tout juste rentré du Kenya, a été irrésistible avec un chrono de 1h05'. Emeline Gruau en féminines à été tout aussi impériale en 1h20'. Sur le 10km, Joaquim Gonzalez, le junior,  créé la sensation en s'imposant en 31'50. Céline Sonia est là lauréate en féminines.


Retrouvez les résultats du Semi de Tournefeuille en rubrique "résultats" et quelques photos et vidéos dans la foulée


Photos :

La course vue par Thomas  (part 1)

La course vue par Thomas  (part 2)

La course vue par Pierrel


Vidéos : 

Passage au km4

Le debut


(20/10/2022)

16/10/22 Marzens ou le charme du Tarn !

Marzens, c'est un petit village de la campagne tarnaise. Non loin de Lavaur mais un peu loin de tout. Le village est traversé par la Voie Romaine, sentier balisé qui relie Lavaur à Puylaurens. C'est aussi là que des passionnés de trail ont décidé l'an passé de lancer une nouvelle épreuve. Et le charme a agi. Tout simplement. Un accueil convivial mais soigné. Des parcours champêtres mais casse-pattes. Une ambiance tranquille, un peu à part. Comme on les aime quand on ne veut pas trop se prendre la tête et en profiter au maximum. Bref avec le soleil en plus, ce matin donc, c'était vraiment génial. Côté résultats, ils furent un peu plus de 200 à prendre un dossard concernant les courses (un 12 et un 19km) mais tout autant à avoir choisi l'une des deux randonnées. Sur la longue distance, on retiendra que Julien Bouchu a mené la course de bout en bout. Il s'impose avec 4' d'avance. Intouchable. Claire Bertrand, elle, s'impose en féminines. Sur le court, Jonathan Dintilhac gagne de belle manière... et Emmanuelle Echeverria chez ces dames !


Retrouvez les résultats du Festi'Trail en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée


Les vidéos :

Après le départ du 19km

Après le départ du 12km


Les photos :

Le Festi Trail vu par Rémy


(16/10/2022)

16/10/22 La Noèmienne s'offre à vous !

C'est une petite épreuve qui ne fait pas de bruit et qui pourtant vient de fêter sa septième année d'existence. Dans le sud du département de la Haute-Garonne, la ville de Noè fait tout pour attirer du monde autour de son événement pédestre. Cette année, avec le soleil, ils étaient presque 200 en tout sur l'une des trois distances proposées. Ce n'est pas énorme mais il est vrai que ce deuxième week-end d'octobre était encore bien chargée en course dans le coin. Aussi les organisateurs gardaient le sourire et la matinée était placée sous le signe de l'amitié. On notera donc que sur le 6km, Laurent Guy et Estelle Combes l'emportent, que sur le 11km, Philippe Duverger et Clara Bartalan gagnent sans souci et enfin sur le 21km, Sandrine Roques et Olivier Ducommun ont été les plus forts. Il y a avait à peu près le même nombre de concurrents sur chacune des distances !


Retrouvez les résultats de la Noèmienne en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

La course vue par Pierre


Les vidéos :

Le départ du 6km

Le départ du 11km

Le départ du 21km

 


(16/10/2022)

16/10/22 La fin du trail gaulois?

Pour cette potentielle dernière édition du trail gaulois, les druides locaux ont pu compter sur 156 participants sur les 2 distances proposées (10 et 20km) La traversée de l'archéo-site du village gaulois de Saint-Julien ne laisse toujours personnes indifférent..."ils sont fous ces gaulois!" Sur le 20km, Killian PAYRAU a régné en maître tout au long de la course et passe la ligne en 1h31"40' malgré la pression de son poursuivant Guillaume JULIEN arrivant tout juste 9 secondes derrière lui ! Chez les filles, Gaëlle COLAS (Team St-Elix) étalonne le chrono en 1h49"33' LE 10KM a vu le retour en grande forme de Bruno AGERRY qui met tout le monde d'accord avec quasiment 4min d'avance sur Paul ESTOUP en franchissant la ligne en 40"25' Nadia THOREAU confirmera que les Irréductibles Bipèdes de Cazères sont en grande forme en remportant ce 10km en 48"50' Les druides organisateurs du TRAIL GAULOIS étant a court de potion magique se sont rapprochés des associations voisines pour tenter de faire perdurer ce TRAIL qui ne compte plus le nombre de ses éditions

 

Retrouvez les résultats du Trail Gaulois en rubrique "résultats". Texte et photo de Cyril.


(16/10/2022)

16/10/22 Pechabou en vélo et à pied !

Le Run and Bike de Pechabou a la pêche. Cela fait déjà 18 ans que l'épreuve aux portes de Toulouse est organisée et jamais elle n'a désemplit. A peu près toujours 300 personnes y viennent se faire plaisir. Soit en mode run and bike donc, soit en mode solo sur trail. D'habitude, les sportifs pataugent dans la boue à cette période de l'année, cette fois, avec ce soleil qui persiste, c'était très sec. Et c'est donc allé très vite.... Un beau moment de partage et de convivialité et surtout de bonne humeur et de franche rigolade ! On retiendra tout de même que c'est la paire Miquel-Rivals qui s'impose assez facilement. Deux habitués des lieux.


Retrouvez les résultats du RandB de Péchabou en rubrique "résultats" , une vidéo du départ LA et quelques photos ICI


(16/10/2022)

16/10/22 Un trail du Castel qui fait du bien...

Cela faisait bien longtemps qu’une course gersoise n’avait pas attiré autant de coureurs sur une ligne de départ. Qu’il faisait bon courir aujourd’hui à Ordan-Larroque, une météo clémente pour une mi-octobre, un cadre vert et accueillant, des résidants impliqués dans l’organisation de la manifestation auprès de Gauthier, Jean-Michel et toute leur équipe, et présents tout le long de cette matinée. Le président de Castel St Louis a rappelé aux compétiteurs que leur participation vise à améliorer la qualité de vie des résidants et le financement d’équipements. Pour exemple, la 1ère édition avait permis l’aménagement du terrain de pétanque. Deux distances et une marche étaient proposées aux sportifs venus à Castel St Louis. Une cinquantaine de marcheurs ont pris le départ quelques minutes après les coureurs qui eux avaient le choix entre un 6.2kms et 12.1lkms qui servait de support au Défi Gersois. Sur les 6.2kms c’est un auscitain, Benjamin Benquet, qui l’emporte haut la main en 27’21s avec près de 4 minutes d’avance sur Mathieu Maumus d’Antin, le local, Romain Boyer d’Ordan Larroque arrive troisième en 31’28s. Chez les filles Flavie Carrère de l’A.F.C. gagne en 33’37s devant Jennifer Laffont et Mathilde Ferrer de Jegun. Sur les 12.1kms, encore Julien Lacomme de Montestruc qui arrive en 50’12s devant Bastien Dupouy et Jérome Allenne-Ten ; le podium s’est joué en 1 minute. Chez les filles Alice Milhas boucle le parcours en 1h01’22s, Cyrielle Elorzade l’A.C. Auch finit seconde et Jessica Warg de l’Astarac Fond Club complète ce beau podium. L’organisation vous donne rendez-vous encore plus nombreux l’an prochain.

 

Texte : Défi Gersois. Retrouvez les résultats du Trail du Pastel en rubrique "résultats" , une vidéo LA et quelques photos ICI


(16/10/2022)

15/10/22 Le Trail des Bosses ou l'esprit de famille

Il y a des épreuves comme ça où ça sent bon l'ambiance familiale. Où on s'y sent bien car on sait très bien à quoi s'attendre et ce que l'on va y trouver. Le Trail des Bosses est une histoire de famille. Forcément. Aux manettes c'est Benoît Sentost en personne et dans la région, on le présente plus. Il est tous les week-ends sur un ou deux trails et jamais très loin du podium. Voire même de la gagne comme la semaine dernière. Mais si, du coup, on sait que l'on aura donc un petit parcours assez sympa autour d'Auterive, il faut rajouter les autres membres de la famille dans la description. Et c'est donc l'occasion rêvée pour saluer tout le boulot de la Team Afum qui chaque dimanche nous régale de quelques beaux clichés ici et là dans les traces des courses de Benoît. Géry et Huguette ne sont jamais loin, appareils photos en main. Ainsi vous aurez bien compris de quoi je parle quand je cite "un trail familial" et donc convivial. Ainsi ce samedi soir avec un magnifique soleil presque estival, ils étaient plus de 200 à avoir répondu à l'invitation de Ben. 160 sur le 16km et puis aussi des marcheurs et des enfants. Bien sûr pour être complet,  il faut préciser que tout cela ne serait possible sans le club de l"ACA qui chapeaute le tout et fournit aussi la majorité des bénévoles. On a donc pu retrouvé avec grand plaisir une certaine Mylène Bacon, revenue donc s'installer, non pas sur Toulouse mais non loin, en Languedoc. Elle l'emporte donc en féminines et finit sixième au général. Chez les hommes, Mathieu Rognant a été impérial. Il l'emporte avec deux minutes d'avance. Vive Afum Team !!


Retrouvez les résultats du Trail des Bosses en rubrique "résultats" et la vidéo du départ ICI . Photos ICI et LA


(15/10/2022)

09/10/22 Tout le charme de la Buzétoise !

En quelques années d'existence, la Buzétoise s'est fait sa petite place au soleil. Et nous ne disons pas ça car il a fait beau ce matin du côté de Buzet sur Tarn, dans le Nord du département de la Haute-Garonne, mais bien que tous les ingrédients sont réunis pour en faire une belle épreuve et que les concurrents au fil du temps et du bouche à oreille ne s'y trompent pas. C'est le parcours tout d'abord qui est assez unique avec une "petite" montagne juste de l'autre côté de la rivière qui permet de se faire plaisir avec des successions de "coup de cul" qui finissent par faire vraiment mal aux cuissots. Et puis il y a cet accueil à la fois champêtre et bon enfant. A Buzet, l'association La Buzetoise Trail sait y faire. Et les villes alentour comme Gaillac ou saint-Sulpice donnent aussi un coup de main. Bref ils étaient près de 450 en tout à s'être laissés tenter. Sur le petite parcours de 10km, Dominique Balitrand prouve une nouvelle fois qu'il a de beaux restes et Hélène Revillet s'impose sans coup férir. Louis Mignotte, lui, s'adjuge la longue distance avec pas mal d'avance. Chiasa Casari qui avouait être un fatiguée après des enchaînements dont elle seule a la secret, gagne tout de même. Normal. Tout cela de terminait autour d'un pot de l'amitié et d'un petit buffet. Façon buzetoise donc !


Retrouvez les résultats de la Buzétoise en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée 


Les photos :

Le trail vu par Rémy


Les vidéos :

Après le départ du 20km

Après le départ du 10km

 


(09/10/2022)

09/10/22 La Saune entre anniversaire et hommage !

Cette année la Balade de la Saune fêtait son trentième anniversaire. Ce n'est pas rien. Et toujours, comme depuis le début, tous les bénéfices sont reversés aux Restos Bébés. Et toujours, le succès est toujours au rendez-vous avec près de 500 dossards toutes courses confondues. Pour autant la grande fête a été un peu assombrie par la disparation survenue quelques jours plus tôt de Jean-Paul Capdevilla, une figure de l'association Courir à Fonsegrives. Le coureur était atteint d'un cancer depuis quelques années et encore présent l'an passé en tant que marcheur sur la balade. Un hommage lui a été rendu lors de la remise des prix. On aura également aperçu Djilali Bédrani, notre champion toulousain, pas venu pour courir non, mais bien pour animer la séance d'échauffement en tant que parrain 2022 de l''épreuve ! Côté résultats, trois courses étaient au programme. Les Portugais ont fait fort cette année avec une longue distance qu'ils ont su dominer. Joana Dos Santos et Rodrigo Da Silva s'imposent sans souci sur le 14km. Ensuite sur le 7km, Grégory Bé et Gaelle Kertoza étaient au-dessus. Enfin sur la petite distance de 4km, on retiendra que Mattéo Dias et Olivia Pont.


Retrouvez les résultats de la Balade de la Saune en rubrique "résultats et des photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

La course vue par Jacques

La course vue par Théo

 

Les vidéos :

Le départ par Jacques

Le départ par Théo


(09/10/2022)

09/10/22 Ronde des Foies Gras, il est où le bonheur?

Il y avait du monde ce matin sur la place de Mauvezin pour la 29e ronde. Un beau soleil attendait les coureurs et les vététistes même si le brouillard venait de temps en temps refroidir l'atmosphère. Les déguisements étaient souvent cachés sous les doudounes jusqu'à quelques minutes du départ fixé à 10 heures pour les coureurs et 10h15 pour les vélos. A noter l'apparition cette année des gravels et autres VTTAE, progrès oblige. L'ancien député maire Yvon Montané est là, ainsi que Bernard Gauguin, eux deux présents depuis la première édition.  10 heures, le départ est donné et entre ceux venant jouer le podium et ceux venant profiter du moment à fond, les allures diffèrent. A 10h15, c'est au tour des vélos de descendre du village pour partir dans la campagne gersoise. Passage à la première ferme, comme d'habitude un peu d'embouteillage mais chacun profite du ravitaillement qui, comme d'habitude est fait uniquement de toasts de foie gras et d'eau, miellée ou non. C'est déjà là que les non-habitués comprennent que la Ronde des Foies Gras, c'est un peu le Marathon du Médoc Gersois. Pas une pâle copie mais bel est bien une course à part où le chrono n'a rien à voir et que le moment est juste à apprécier. De ravitos en ravitos, toutes les calories sont retrouvées et on oublie vite que c'est une course. Certains laissent le vélo à un endroit prévu et repartent aussitôt en espérant que le duo le retrouvera. D'autres ont décidé de le faire ensemble. Ici c'est libre, il faut juste terminer ensemble avec le vélo.  A l'issue de la course, en début d'après-midi, tout le monde se retrouve sous la halle du village pour déguster le repas 100% canard et partager leurs souvenirs avec des amis ou juste des personnes rencontrés au cours de la matinée.

 

Retrouvez les résultats de la Ronde des Foies Gras en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

La Ronde des Foies Gras


Les vidéos :

Le départ des coureurs

Le départ des vélos

 

(09/10/2022)