Retrouvez toutes les infos et les résultats des courses de votre région en temps réel !



Archives 2020


    2020 : Janvier - Fevrier - Mars - Avril - Mai - Juillet - Aout -

08/08/20 Grosse chaleur au Trail du Louron !

Après le Trail de la Barousse, la semaine dernière, c'est donc au Trail du Louron dans la région, de continuer sur la lancée de la période post-Covid. Bien sûr cela n'a pas été simple pour l'organisation, on s'en doute bien, mais toutes les règles sanitaires ont été respectées à la lettre et entre le 11 et le 25 km remaniés pour l'occasion, ils furent tout de même nombreux à avoir pris un dossard. Le grand invité du jour fut sans aucun doute le soleil avec des chaleurs écrasantes. Sur la longue distance, c'est le grand favori, inscrit en dernier lieu, Egéa Aritz du team salomon, qui l'emporte sans souci. En 2h11, il devance de quelques bonnes minutes un Benoît Galand en belle forme. Emilie Laboyrie gagne en féminines. Sur le court, ce sont Vincent Loustau et Agate Bonnaud qui l'emportent...

 


Retrouvez les premiers résultats du Trail du Louron en rubrique "résultats" et la vidéo de départ ICI . Toutes les photos de Xavier sont ICI ! Et déjà celles d'annick LA


(08/08/2020)

02/08/20 La pluie s'invite au Trail de la Barousse !

Et voilà ! Le Trail de la Barousse a donc eu lieu. Et en premier lieu, on peut tirer un grand coup de chapeau à son organisatrice, Karine Zamuner, qui s'est démenée pour à la fois respecter et faire respecter toutes les réglementations sanitaires et à la fois s'adapter aux conditions météos pas vraiment optimales cette année. Mais quand je dis "pas optimales", c'était plus pour appuyer sur le fait que ce n'était pas le grand soleil pour s'attarder flâner en Barousse mais en tout cas la fraîcheur, même mouillée, en aura ravi plus d'un. Qui va regretter les 40°C à l'ombre des deux dernières éditions? Le Trail de la Barousse avec ses KV (un montant et un descendant) le samedi et ces trois autres distances (un 11km, un 21 et un 38km) a attiré du monde. Près de 800 en tout. Même quelques espagnols ont passé la frontière. Il est vrai que c'était une des premières épreuves à se dérouler en période après confinement. Sur la petite distance, on retrouve donc Mylène Bacon aux manettes et Antoine Sicot en masculins. Stéphane Cavalca finira troisième de cette épreuve. Sur le 21km, Coline Péron a été au top et Louis Dumas s'impose chez les hommes. On retiendra qu'il devance tout de même deux beaux noms du trail, Sébastien Capus et Guillaume Tiphène. Enfin sur le 38km et ses 2500m de D+, Nico Charrier était au-dessus du lot en 4h17'. Virginie Alleaud s'impose en féminines. Alors il est vrai qu'il y a eu pas mal d'adaptations et donc quelques cafouillages pour les départs en contre-la-montre où finalement tout le monde pourra choisir son heure de départ mais cela n'a réellement gêné personne car tous les coureurs présents, qui portaient donc le masque avant et après, étaient vraiment heureux de se retrouver. La course a repris donc dans la région !

 

Retrouvez les résultats du Trail en rubrique "résultats" et plein de photos à venir !

 

Les photos :

Les premières photos de Krys

Le trail vu par Phil

Le trail vu par Cricri

Les vidéos :

Le trail vu par JB


(02/08/2020)

01/08/20 Les premières news du Trail de la Barousse

Avant la grande journée de demain du côté du Trail de la Barousse et plus de 750 inscrits sur les différentes distances, retrouvez déjà les résultats des deux KV en rubrique résultats et quelques photos ICI et LA


(01/08/2020)

19/07/20 La reprise à Garganvillar !

C'était donc la première épreuve dans la région (hormis la Migoual Concept la veille) depuis le début du confinement et il est vrai que l'on l'attendait quelque peu au tournant, d'autant plus que ces derniers temps les nouvelles ne semblent guère bonnes du côté du virus. Pour autant la préfecture avait donné son accord et les organisateurs ont respecté à la lettre les normes sanitaires en vigueur. Ainsi le départ se faisait avec le masque obligatoire et la grande fête d'après-course était tout bonnement annulée. La remise des prix également avortée. Et les ravitos quelques peu allégés. Ainsi il ne restait plus qu'une seule distance au programme : un 18 km trail. Ils furent donc une centaine sous une chaleur estivale à s'être retrouvé pour se faire plaisir dans les sentiers du Tarn-et-Garonne. On retiendra que deux espoirs se sont bien bataillés pour la victoire finale qui revient finalement à Alexis Grammeau et que Sarah Dutouron a su garder la forme pendant ces quelques mois sans compétition. Tout le monde était donc heureux de se retrouver avec un dossard et avec toutes les précautions prises, le danger semblait vraiment éloigné en comparaison, par exemple, de plein d'autres endroits et rassemblement plus ou moins tolérés sans être pourtant autorisés. Bref c'était la reprise du côté du Trail de Garganvillar !

 

Retrouvez les résultats en rubrique "résultats", la vidéo de départ ICI et quelques photos LA


(19/07/2020)

L'impact du Covid sur les courses de la région....

Bien sûr il est encore trop tôt pour savoir quand vont réellement recommencer les saisons de course sur route et de trail dans la région comme dans le reste de la France. Peut-être un premier trail début août comme un test prometteur? Peut-être une course maintenue fin juin? Difficile de se prononcer aujourd'hui tant l'évolution de l'après-déconfinement semble la clé de notre avenir commun pédestre. En tout cas, nous vous proposons ici quelques témoignages d'organisateurs qui ont donc déjà dû se résoudre à annuler... avant de retrouver un numéro spécial de Running Mag sur ce sujet vers la fin du mois !!

 

Cliquez ICI pour lire l'article !


(08/05/2020)

Portrait déconfiné : Nathalie Olasagasti

Nathalie Olasagasti est une athlète de très bon niveau. Elle a notamment fini sur le podium au Grand Raid de la Réunion, au Grand Raid des Pyrénées  et en Andorre mais également 8ème à l’UTMB et remporté le marathon de Pau. A 49 ans aujourd’hui, elle vit avec sa famille du côté de Carcassonne. Elle s’est inscrite au Déconfi Challenge d’entrée et a bien voulu, du coup, répondre à quelques unes de nos questions. Rencontré confinée !

 

 1) Comment vis-tu cette période de confinement en tant qu’infirmière ?

 D'un point de vue professionnel, le confinement à peu changé mon quotidien, dans le sens où je sors de chez moi, pour exercer mon activité d'infirmière libérale. Mes conditions d'exercice ont cependant évolué, avec bien sûr la mise en application des mesures de protections, dès que nous avons pu nous en procurer ! il est vrai qu'au départ de la crise, comme beaucoup de soignants et à cause des ruptures de stocks, toutes ces protections faisaient défaut... Le comportement de certains patients a évolué aussi, j'ai le sentiment qu'ils sont plus reconnaissants et heureux de nous voir tous les jours, nous sommes souvent la seule visite qu'ils ont dans la journée ! C'est paradoxal, mais les mesures de distanciation nous ont fait nous rapprocher ! Malgré la situation dramatique je suis ravie de continuer à exercer mon métier !

 

 2) Qu’est-ce que tu as changé dans ta façon de vivre ?

 Dans ma façon de vivre, je n'ai pas changé grand chose en fait, je sors moins bien sur quand je ne travaille pas, mais comme tout le monde ! J'ai commandé mes courses alimentaires en ligne, au drive, mais là aussi d'autres ont eu l'idée, vu difficulté pour trouver un créneau de livraison !! Je m'occupe un peu plus de mon jardin et de mon intérieur ! Mais bon je préférerais aller crapahuter dehors à choisir !

 

 3) Et au niveau du sport, de la pratique de la course à pied ?

 Au niveau sportif, je consacre quasiment autant de temps à la pratique sportive qu'avant, de façon un peu différente. J'ai la chance d'avoir mes 2 hommes sportifs à la maison donc nous pratiquons plus d'activités ensemble, que nous ne faisions pas avant telles que le Crossfit, le Yoga, la PPG... c'est sympa et amusant de partager ses moments ensemble ! Je sors régulièrement 1h par jour pour mon entrainement CAP dans un rayon de 1 km environ ! et puis je roule sur le Home Trainer, mais c'est assez fastidieux, je n'ai pas trop l'habitude de faire du sport à l'intérieur ! que le temps est long sur HT même en utilisant Zwift, Tacx ou Rouvi ! J'ai bien évidemment râlé au fur et à mesure que mes projets sportifs tombaient à l'eau, comme beaucoup j'imagine, mais il faut replacer les choses à leur juste valeur ! Les JO ne comptent pas sur moi, ni les mondiaux ! Je prends beaucoup de plaisir à me retrouver sur les diverses épreuves sportives, que ce soit du trail, du triathlon, du running...en tant qu'amateur, et c'est pour que tout ça puisse continuer qu'il est nécessaire de rester à la maison pour l'instant !

 

 4) Comment as-tu connu le Déconfi Challenge ?

 Le Déconfi Challenge, c'est Patoche de Chrono Start qui m'a envoyé une invitation sur Facebook, je suis donc allée voir à quoi cela consistait, et connaissant Karine Zamuner qui est aussi à l'initiative du projet.... je me suis dit pourquoi pas ! Ce qui m'a plu, c'est que l’épreuve doit se réaliser dans le respect des règles de confinement, et c'est que dans ce projet, l'épreuve sportive sert la cause sociale, solidaire, l'objectif sportif en est secondaire ! En effet peu importe la course choisie, peu importe que les kms soient parcourus à pied, dehors ou sur tapis, en vélo sur HT , en trottinette ou en tondeuse, l’objectif est que les frais d'inscriptions soient reversés à une asso qui équipera les EHPAD en matériel informatique pour créer du lien entre les résidents et leur famille ! L'idée m'a séduite, et touchée ! Utiliser le sport a permis je pense de nous mobiliser quand parfois on peut se sentir impuissant face à cette crise ! nous apportons notre petite pierre à l'édifice en ayant le sentiment de bouger pour autre chose que pour un podium, un chrono ou une place !!! c'est pour cela que j'ai choisi de faire ce challenge en vélo, 38 kms sur HT n'a rien d'exceptionnel, car à mon avis le but n'est pas de faire quelque chose d'héroïque ou herculéen mais juste de participer, d'être de la partie et de dire je suis là avec vous ! Enfin c'est mon ressenti !! et grâce aux réseaux sociaux, nous pouvons partager tout ça, c'est plutôt amusant !

 

5) Un petit mot de fin que tu aimerais peut-être adresser aux gens qui vont te lire ?

 Difficile de transmettre un message sans passer pour des donneurs de leçons, on entend tellement d’injonctions dans les médias.... je pense que chacun sait ce qu'il a à faire, écouter sa conscience et tacher de faire au mieux, dans le seul objectif de ne pas nuire à l'autre, je pense que ce sera déjà pas mal ! Merci Rémy de m'avoir permis de coucher tout ça sur papier, j'ai pu ainsi prendre un peu de recul sur certaines choses !!


(27/04/2020)

Pensez au Déconfiné Challenge !

Objectifs : 

 

          Pratiquer une ou plusieurs activités physiques proposées soit la marche, la course à pied, le cyclisme et/ou la natation (tapis de marche et home-traineur y compris) dans le respect du mode de confinement du moment.

          Récolter des fonds pour la lutte contre le covid 19

          100% des bénéfices permettront d’équiper des ehpads dans un moyen de visio-communication avec leurs proches.

 

Concept : 

 

          Ce concept sera basé sur la confiance et l’honnêteté de chacun des participants.

          Ceci n’est pas une compétition mais une participation, voir une préparation à la reprise de réelles compétitions.

          Réaliser la distance choisie sans limite de temps dans l’activité, ni de nombre de séances, en pratiquant une seule ou plusieurs des disciplines proposées en toute conscience et respect de ses capacités physiques.

 

Challenges : 

 

          Choix entre 8 défis soit les 3 parcours du Trail du Cassoulet, 2 parcours du Trail La Teulatoise et 3 parcours du Trail de la Barousse.

          Réaliser la distance choisie sans limite de temps de pratique, ni de nombre de séances, dans une seule ou plusieurs des activités physiques proposées.

          Possibilité de visualiser son évolution sur le parcours via les traces openrunner.

          Cumuler un maximum de diplômes finisher jusqu’au 20/07/2020 inclus.

 

Fonctionnement : 

 

          Choisir un défi et s’y inscrire via la plateforme chrono-start.

          Télécharger et imprimer son dossard (possibilité d’envoyer une photo sur la page facebook)

          Réaliser la distance choisie pour les inscriptions réalisées dans la période :

                                                             du 20/04/2020 au 20/05/2020            au plus tard le 20/05/2020 

                                                             du 21/05/2020 au 20/06/2020            au plus tard le 20/06/2020

                                                             du 21/06/2020 au 20/07/2020            au plus tard le 20/07/2020

          Dans le cas d’une mixité des activités physiques, il faudra indiquer le détail des kilomètres réalisés par discipline (ex : pour un défi de 20km : 10kms en vélo -5kms en marche -5kms en course à pied).

          Communiquer son résultat en envoyant une photo de l’application utilisée (garmin-polar-sunto-strava….) au plus tard le 20 du mois du défi en cours.

          Télécharger et imprimer son diplôme de finisher.

          Envoyer sur la page Facebook sa photo avec le diplôme du finisher.

          A compter du 21 juillet 2020, un Tee-shirt finisher sera envoyé à tous les participants.

 

 

Tarifs :

 

          Tarif unique de 15€ par inscription

          Possibilité de verser un don en plus de l’inscription à un défi

          Possibilité de verser un don sans participation à l’un des défis

 

 

 

Challenge co-organisé par Chrono-start- Runningmag- le Trail de la Barousse- le Trail du Cassoulet – le Trail La Teulatoise

 

 


(19/04/2020)

Le numéro de mars de Running Mag !

En attendant des jours meilleurs, un peu de lecture ! Cliquez sur le visuel ci-dessous !

 


(23/03/2020)

Courage à tous !

Organisateur à notre époque, c’est un peu comme être chef d’entreprise. Sauf que le plus souvent, c’est un acte bénévole. Pas tout le temps. Mais le plus souvent. Il y a plein de sortes d’organisateurs. Des associations, des sociétés, des comités des fêtes, des particuliers, des clubs, des municipalités et j’en passe. Mais le point commun reste sans aucun doute la passion. On a du mal à imaginer quelqu’un qui organiserait une course par chez lui sans être à minima un poil passionné par la discipline. Mais ça peut arriver. Evidemment. En tout état de cause, quoiqu’il arrive, le dossier d’organisation est lourd. Il y a la sécurité de plus en plus contraignante, il y a les parcours à dessiner et à tracer puis à baliser, il y a les bénévoles à trouver, à motiver et à positionner, il y a les ravitos à remplir et à agencer, il y a les partenaires à chercher et à intéresser, il y a les réunions tous les mois avant l’événement et quasi tous les jours la semaine qui précédent, il y a les dossiers à remplir, préfectoraux, communaux, au comité des courses, aux représentants des secours, à re-remplir et à modifier au fur et à mesure de l’avancée du projet, il y a les propriétaires terriens à avertir, les voisins et les gens qui habitent sur le parcours à informer, il y a la logistique à choisir et à mettre en place, la sono, le chrono, les dossards, les listings, les arches, les barrières, les tables et les chaises, il y a les coups de téléphones incessants et les mails par centaines vers la fin, il y a les réclamations, les certifs à vérifier, les coups de gueules et les remerciements, le petit village d’arrivée à mettre en place pour que ce soit pas trop vilain, il y a les sollicitations ininterrompues, le médecin à trouver, les gens qui veulent savoir si on accepte bien les lapins à la place des chiens sur le canicross, les demandes les plus folles que l’on puisse imaginer…. Et puis surtout, il y a cette pression latente qui ne vous quitte jamais, celle de croiser les doigts pour que tout se passe bien et qu’il n’y ait pas d’accident. Car on le sait que trop bien, le seul responsable vers qui on se tourne, de toute façon, c’est toujours l’organisateur. Alors certes il y a des « grands » organisateurs et des « petits » organisateurs, ceux qui en vivent et d’autres qui veulent juste partager leur passion et donner plutôt que recevoir, mais au final, sans les organisateurs, sans ces hommes et ces femmes qui se plient en quatre pour nous offrir de belles épreuves, alors nous ne pourrions pas vivre notre passion qu’est la course à pied de la même manière. Nous n’aurions pas en nos mémoires tous ces souvenirs et toutes ces images qui nous rendent la vie si légère et si belle parfois.

 

Aujourd’hui j’ai une petite pensée pour tous ces organisateurs qui se rongent les sangs et essayent de trouver des solutions. Courage à vous !

 


(15/03/2020)

08/03/20 Près de 600 traileurs au Bassac !

Bon, bien sûr le terrain était particulièrement gras et le passage dans le Bassac justement restera épique avec une vingtaine de centimètres d'eau, mais les conditions météos, elles, étaient vraiment optimales pour cette 9ème édition du Trail. Pas de vent, fraîcheur du matin mais soleil qui se lève et une fin de matinée faite pour mettre du baume au coeur de tous, aussi bien organisateurs que coureurs. Et le buffet proposé à tous, légendaire désormais avec le fromage de chez Jeannot et les produits bio locaux de Minjat, avec la bière et le vin chaud aussi, a été pris d'assaut. Histoire de se refaire la course et de se raconter les glissades passées. On retrouvait aussi les gars de la veille qui étaient venus se tester sur le parcours de nui. Aussi à la volée, on peut noter que Cyril Cabibel remporte le combiné long en finissant deuxième de l'étape de jour, derrière un certain Sylvain Leroy. Et que chez les dames Aurélie Cottel garde son titre. Sur le petit combiné, Candrine Carrer et François Mora ont aussi conservé leur bien. Sans souci...


Retrouvez les résultats du Trail en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Le trail vu par Rémy (part1)

Le Trail vu par Rémy (part 2)

Le Trail vu par Jacques

Le Trail vu par Pierre

Le Trail vu par Bruno

 

Les vidéos :

Passage au 2ème km sur le 17km

Passage au 600m sur le 9,5km

Départ du 9,5km

Départ du 17km


(08/03/2020)

08/03/20 Jérôme Amathieu s'impose au Cap Bera...

Une bien belle édition à nouveau dans le volvestre pour ce Cap'Bera Trail 2020, qui fêtait pour l'occasion son 5ème anniversaire! La formule restait dans le même ton que l'an passé, avec deux trails abordables en distance, à savoir un 10 et un 17km. A cela nous rajoutions une petite distance de 5 bornes, faisable également en non-chronométrée... Bien entendu, les randonneurs étaient aussi conviés à cette petite partie dominicale en pleine nature. Il faut dire que le terrain environnant s'y prête à merveille. D'ailleurs, il y a le trail des Pompils Gratinois, organisé non loin de là le mois prochain. La météo avait surpris tout le monde, le printemps montrant le bout de son nez. D'accord, au moment du premier départ, il faisait tout juste 6°c au thermomètre, mais cela devait ensuite monter bien vite! Le soleil fut de la partie, permettant une belle matinée de sport. Le terrain bien gras par endroit, avait tout de même occasionné une modif' de dernière minute, avec l'évitement d'une portion en sous-bois jugée trop dangereuse. Et on ne remerciera jamais assez les organisateurs de privilégier la sécurité des pratiquants! Côté affluence, on est davantage resté sur notre faim car, avec autour de 200 coureurs engagés, on était un peu loin du chiffre de l'an passé, mais il reste difficile de compter tout le monde avec l'épreuve du 5, sans parler des enfants et des marcheurs.  Ceci dit, le trail du Bassac réalisé le même jour, devait forcément leur prendre quelques dizaines de coureurs, soyons donc indulgents. Quoi qu'il en soit, l'organisation a encore prouvé qu'elle était à la hauteur. Plutôt pas mal pour les parents d'élèves qui savent être à l'écoute des sportifs et de leurs besoin.  Côté résultats, on a assisté à une belle lutte entre Jérôme Amathieu et Jean-Philippe Pereira sur la longue distance.  Le premier cité, très en forme en ce moment, a survolé l'épreuve, malgré la présence de Jean-Philippe sur ses talons, qui ne voulait pas abdiquer... Au moment de franchir le ruisseau, qui donnera d'ailleurs lieu à de belles photos, Jérôme n'a que quelques secondes d'avance, tout au plus 50m. Restant plus de 2km de course, on se dit que le finish risque d'être haletant. Mais à l'arrivée, Amathieu réussira à mettre le coup de collier dont il n'avait pas eu besoin la semaine dernière... Il s'impose en 1h04'51''. Pereira terminera 20s derrière. Baptiste Ginisty du Tarahumaras complète ce gros podium! Anaëlle Szternberg gagne chez les filles en 1h24'05'', devant Perine Manzoni et Cécile Ramond. Quant au 10km, c'est Max Massat qui empoche le trophée et Christelle Poyac, du Tarahumaras, chez les dames, prouvant la belle matinée de leur club du côté de Béra. 

 

Retrouvez les résultats du Cap Bera Trail en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Le trail vu par Thomas

 

Les vidéos :

Départ du 17km

Départ du 10km


(08/03/2020)

08/03/20 La bonne ambiance de Lasseran !

Les températures fraîches et le brouillard présents à 8 heures ont vite laissé place à un beau soleil du côté de Lasséran ce matin. Les quelques dizaines de coureurs et de randonneurs ont donc pu profiter de très beau circuits, certes bien boueux, préparés par l'association de parents d'élèves locale. Michel Soriano, premier édile du village s'est à nouveau prêté au jeu d'animateur pour cette matinée de course à pied. Après une salve d'applaudissements en mémoire de Nicolas Portal, le départ était donné à 9h30. Trois distances étaient au programme des coureurs avec un 5 km, un 9 km et un 13 km. Sur le 5 km, Frédéric Lahonde, Juliette Viry et Stéphane Bonnard prennent les 3 premières places. Sur le 9 km, Laurent Sancey de Monflanquin Athlétic Club monte sur le plus haute marche, suivi de Jean-François Derrez de l'AC Auch et d'Arnaud Rossi du SA Condom. La course féminine est remportée par Sophie Quinault qui passe devant Patricia Mulé d'Oxygène 32 et Dorothy Winder. Sur le 13 km, c'est Simon Duran du Club Simon qui l'emporte 30 secondes devant Johan Durigon d'Oxygène 32. Henyk Sobinski monte sur la troisième marche du podium. Caroline Rivière du Club Simon gagne chez les filles devant Alice Milhas d'Oxygène 32 et Véronique Sémézies du Condom Running Loisir. Comme d'habitude à Lasséran, tous les participants étaient ensuite conviés à un apéritif histoire de se raconter sa course et de prévoir les prochaines. Un repas concluait cette belle matinée sportive gersoise.

 

Retrouvez les résultats de Lasseran en rubrique "résultats" et quelques photos ICI


(08/03/2020)

07/03/20 Grand spi et pas de rames pour la Flamme !

Le vent de face s’est invité samedi après midi à la 15ème édition de la Flamme Occitane, le premier rendez-vous de l’année des courses pédestres en Comminges organisé par l’ACM, le club d’athlétisme de Montréjeau. Un moindre mal s’il on estime ce que fut la météo la veille de la course. Les quelques 180 participants, inconditionnels pour la plupart de l’épreuve, ont donc eu maille à partir et à courir face et avec les éléments. Que le vent ait pu contraindre les athlètes confirmés ou simples néophytes à puiser dans leur physique et dans leur mental, qu’il ait déformé leur visage marqué pendant l’effort, la ligne d’arrivée s’est avérée salvatrice. Puis, face au buffet de récupération, les visages ont rayonné à nouveau, comme dopés aux endorphines. Version peu commune , l’ACM avait décidé cette année de troquer le traditionnel le 7 km qui flirtait avec la périphérie montréjolaise contre un 5 km officiellement mesuré, qui plus est roulant et rapide, et baptisé en vue de l’obtention labellisé de la fédération l’année prochaine. Dimitri Martins (CA Balma) n’y a laissé aucune chance à la meute affamée et pendue à ses trousses. Mathieu Dorgans (TPA) et Simon Prady (CA Balma), au coude à coude 5000 mètres durant, ont complété le podium  et relégué les sociétaires de l’ACM, habituellement vainqueurs aux places d’honneur. Sans surprise, Mylène Da Costa Reis s’impose facilement.Quant à la course reine, le parcours habituel des 15 k a été tronqué cette année de son passage dans les bois de Cuguron. Les vents violents ont laissé pêle-mêle les branches entraver le chemin. Pierre Granger, maire de la commune, a préféré jouer la sécurité. La course entre monts et vallons, ramenée à 12 km a aussi réservé son lot de surprise. Passé le début de course face à un vent contraignant les participants à se protéger mutuellement, le Toulousain Simon Giuliano a mis tout le monde d’accord en profitant de la première rampe pour s’envoler. En mode grand spi, personne n’a pu revenir sur ses talons. Julien Courbet, Pierre Bories ont signé un doublé l’an passé. Ils seront battus cette année. Jean Philippe Pereira leur chipe même la seconde place. Julien finit 3ème, Pierre 8ème. Eva Renardet a pu mesurer l’ampleur ce ses progrès. Néophyte dans une discipline qu’elle ne pratique que depuis un an, la jeune femme s’est elle aussi montrée très dominatrice.

 

Retrouvez les résultats de la Flamme en rubrique "résultats" et photos ICI


(07/03/2020)

07/03/20 Belle ambiance dans la nuit du Bassac !

Belle réussite pour cette première édition de la Nocturne du Bassac. Cette épreuve inventée par les gens du Mac'Adam Colomiers sert en quelque sorte de mise en bouche pour les courses du lendemain. Ainsi le 10 km de nuit n'est pas comptabilisé en tant que tel mais sert de première étape soit au combiné long (avec le 17km du lendemain) soit au combine court (avec le 9,5km du lendemain)... Ils étaient quasiment 150 donc à s'élancer dans la nuit noire de Colomiers du côté du lac du Perget pour glisser à souhaits dans la boue du parcours sous une lune pleine cachée par de nombreux nuages. Météo idéale si l'on peut dire au vue des intempéries de ces derniers jours. Sur le combiné long, Cyril Cabibel a pris une bonne option sur la victoire finale et il en est de même pour Aurélie Cottel chez les dames. Sur le "petit" combiné, FRançois Mora et Cendrine Carrer virent en tête ! Mais c'est surtout la bonne ambiance que l'on gardera en mémoire de cette première nocturne. Avec le fromage de chez Jeannot et les produits locaux de Minjat qui ont eu un franc succès , même si on s'en doute bien la soupe et le vin chauds sont arrivés en tête des dégustations ! 


Retrouvez les résultats de Trail en rubrique "résultats" et quelques photos de nuit ICI et LA. et la vidéo de départ LA


(07/03/2020)

01/03/20 Le Tara Muret Trail se porte bien !

C'était un weekend bien chargé dans la région toulousaine avec le 10km et Semi-Marathon de Blagnac, bien entendu, l'un des gros rendez-vous de l'année dans le département, mais encore une épreuve caritative contre le cancer organisé par le C.A Balma... Et l'on rajoutait encore à tout ça le Tarahumaras du côté de Muret! Côté participation, c'était annoncé, on avait le carton plein puisque les organisateurs avaient atteint leur maximum souhaité sur les 3 distances proposées, à savoir le 26 et le 11km, ainsi que le 36km, nouveauté de cette 5e édition! Autour d'un millier de sportifs ont pris le départ, de quoi ravir tout le monde! Côté météo aussi, on était plutôt gâté avec peu de vent, du soleil, et des températures très correctes! Et c'était déjà un petit plus pour s'attaquer aux côtes bien corsées de ce tracé coriace, comportant on le rappelle autour de 800m de dénivelé positif, avec pas mal d'endroits où l'adhérence laissait à désirer. Heureusement la boue n'était pas non plus omniprésentes et les paysages valaient le détour, notamment de superbes vues sur les Pyrénées enneigées! La nouveauté venait donc de cette longue distance de 36km, rajoutée pour l'occasion qui promettait entre autres un beau détour dans la forêt d'Eaunes. En terme de résultats, il conviendra de saluer la perf canon livrée par Nicolas Miquel ce matin! Il a tout simplement survolé l'épreuve en mettant déjà pas mal d'avance sur les premières bornes! Son écart va peu à peu s'accentuer et personne ne sera en mesure de contrer sa foulée! Nicolas franchit la ligne d'arrivée en 2h49', un chrono impressionnant sur un tel tracé avec des conditions hivernales. Derrière, Samir Hijazi et Anthony Villot gagnent leur place sur le podium de belle manière, mais en rendant tout de même autour de 15mn au vainqueur du jour! Chez les dames, on peut aussi féliciter Magali Alquier qui s'impose en 3h38'46'', avec là encore beaucoup d'avance sur ses poursuivantes.  La matinée fut d'ailleurs propices aux performances Sylvain Heliez et Virginie Dominquez remportent de leur côté la Raramuri, le trail de 26km. Quant à la petite distance, elle fut survolée par Jérôme Amathieu, qui a pu savourer sa course faute d'adversaires en mesure de l'inquiéter! Il faudra revenir l'an prochain de toute façon, puisque tout le monde avait le sourire aux lèvres, sans compter que l'organisation l'a précisé: "On vous réserve une jolie surprise pour l'édition suivante!"

 

Les photos :

Le trail vu par Thomas

Les arrivées

 

Les vidéos :

Le 26km dans la montée

Sur le 11km

L'arrivée du 36km

 

 

 

 

 


(01/03/2020)

01/03/20 Boue et soleil à Berdoues !

Température idéale, vue sur les Pyrénées encore enneigées et soleil agréable pour cette matinée dans l’Astarac, voilà ce qui attendait les 108 coureurs, 60 marcheurs et les 4 équipes de jeunes inscrites sur le relais. En effet c’est le Foyer Socio Educatif du Lycée Alain Fournier de Mirande qui organisait cette manifestation, avec comme coordonnateur Dimitri. A partir de huit heures la salle des fêtes, mise à disposition par la mairie sentait bon le café chaud. Aucun blessé n’a été à déplorer sauf quelques glissades intempestives pour certains-es. Aujourd’hui c’est le sociétaire d’Intersport Henryk Sobinski qui gagne avec sur ses talons Yann Le Porheil en finissent quasi ensemble. Johan Durigon prend la place de troisième une trentaine de secondes après. Chez les filles cette édition a été très relevée, ce sont trois seniors qui constitue le podium avec sur la plus haute marche Lise Lazies suivie de 10 secondes par Catherine Monahan, les derniers hectomètres ont du être chaud… et Alice Milhas s’adjuge la troisième place une minute plus tard. Il est à noter la bonne prestation de Luc l’animateur qui est aussi enseignant au lycée A Fournier. Rendez-vous donné l’an prochain pour tous.

 

Retrouvez les résultats du Trail en rubrique "résultats". Texte et photo Défi Gersois. Quelques photos de Dimitri ICI


(01/03/2020)

01/03/20 Le semi de Blagnac sous les ailes du bonheur !

C'est le record absolu. 3400 coureurs ont pris un dossard pour cette 34ème édition du semi de Blagnac. Et encore le nombre aurait pu être plus élevé si les organisateurs n'avaient pas prévu depuis longtemps de limiter justement le nombre total d'engagés. Enorme. D'autant plus que ces dernières années justement, ce même nombre avait tendance à baisser. La première raison avancée par certains, Mélanie Léonard, pilier de l'organisation et secrétaire du SC Blagnac en tête, c'est que le passage sous les ailes du Concorde et de l'A380, instigué l'an passé pour la première fois avec cette virée dans le musée de l'Aéroscopia, a tellement plu qu'il a fait des émules et que tout le monde veut tenter le coup désormais. C'est vrai que ça fait une belle photo par la suite. Mais d'autres diront que c'est aussi dû à ce début de saison un peu plus chétif que d'habitude avec pas mal d'épreuves annulées et que les coureurs avaient encore plus "l'envie" que d'habitue ou encore que beaucoup voulait essayer de battre officiellement leur record sur des distances homologuées avec donc de la nouvelle technologie aux pieds. On se comprend. Bref même la météo, à un moment annoncée maussade, a joué le jeu et la température est quasi idéale sous un soleil qui restera présent jusqu'en début d'après-midi. Le club blagnacais a donc le sourire aux lèvres et les deux associations soutenues, "Laurette Fugain" et "un avenir pour Margot" n'ont pas été oubliées. Running Mag les a d'ailleurs soutenu à sa manière directement. Côté résultats, on retiendra donc que Cécile Kempf et Orlan Ayaden l'emportent sur le 10km..En 35'45'', elle bat son record sur la distance. Orlan finit lui en 31'54'' avec quelques secondes d'avance sur Simon Prady... Sur le semi, le Kenyan Isaac Kiptum gagne en 1h04' et Mathilde Sagnes, en préparation pour les Frances de cross de Montauban, était au-dessus du lot !

 

Retrouvez les résultats du semi de Blagnac en live en pages "résultats" et plein de photos et vidéos dans la foulée. Toutes les photos sont gratuites et vous pouvez nous les demander en HD sans souci ! Découvrez ICI un petit numéro spécial interactif !!

 

Les photos :

Le départ et arrivées du 10km

Le passage du semi

Passage à l'Aeroscopia par Cricri

Passage sous les avions

La course vue par Pierre

La course vue par Bruno

 

Le numéro spécial de Running Mag


Les vidéos :

Passage du 10km sous l'avion

Depart du semi

Depart du 10km

Arrivees du 10km

Passage du semi sous l'avion

 

 


(29/02/2020)

23/02/20 Les triathlètes s'imposent au Relais de l'Hers

 Cette année les relais de l'Hers se sont déroulés sous un beau soleil printanier. Les éditions hivernales avec le gel ou même la pluie glacée semblent être un mauvais souvenir. Aussi 90 équipes de trois avaient répondu à l'invitation des TACO d'Aucamville. Ce n'est pas le record mais en cette période de vacances, c'est dans la lignée de d'habitude. Aussi on a assisté à un beau suspense chez les garçons où le Toulouse Triathlon, parti avec une belle avance dès le premier relayeur, n'a pas pu se relâcher pour venir l'emporter. En effet, sur le dernier tronçon, Hugo Charton partait avec une minute d'avance sur Adrien Latestère du Team Foulées. Ce dernier avait repris 10" après 3km mais évidemment cela ne pouvait suffire... Chez les dames, l'équipe du BSC Blagnac s'impose sans problème et s'empare au passage du record de l'épreuve. Bien entendu, tout cela se terminait par une grandiose remise des prix et un buffet énorme !


Retrouvez tous les résultats du Relais en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Photos :

Départ, passages et arrivées

La course vue par Merville Trail

La course vue par Jacques

La course vue par Pierreo

 

Les vidéos :

Le départ

Premières arrivées


(23/02/2020)

23/02/20 Des Collines toujours aussi endiablées...

Les années se suivent et se ressemblent finalement du côté de Cahors pour ce qui est du Trail des Collines du Diable en tout cas... Soleil printanier et douce température. De quoi s'en mettre plein les yeux côté paysages avec des points de vue vraiment extraordinaires dans les hauteurs cadurciennes. Mais au Diable, on y revient chaque année, c'est bien connu. D'abord parce que c'est très bien organisé, ensuite parce que l'ambiance est d'une convivialité extraordinaire. Et ce n'est donc pas un hasard, si ils furent encore près de 800 à avoir pris un dossard. Ce n'est pas un hasard non plus si cette épreuve fait partie de l'Autenthic Trails Challenge. Avec des cagettes de légumes à gagner, avec une belle bouteille de rouge cuvée "du diable", avec une bonne soupe faite maison ou encore une bière locale offert à l'arrivée, on ne peut guère espérer mieux en terme d'authenticité. C'est vraiment "the place to be" en ce début d'année. Côté résultats, on retiendra donc que sur le 12km, Maxime Virelaude et Mylène Bacon s'imposent sans souci, sur le 25km, peut-être un peu moins dense que l'an passé, Erwan Latus gagne avec deux minutes d'avance sur Fabien Delpy et Aurélie Larribeau commence déjà à engranger les victoires !

 

Retrouvez les résultats du Trail des Collines du Diable en rubrique "résultats" et phots et vidéos dans la foulée

 

Photos :

Le trail vu par Thomas


Vidéos :


Le 25km dans la première bosse

Le 12 dans la première bosse


(23/02/2020)

22/02/20 Un grand week-end trail à Bruniquel !

C'est un peu le fil rouge du week-end. Vous imaginez qu'à Bruniquel, durant 24h, il va s'en passer des choses sur le grand parcours de 24km créé spécialement pour l'occasion. L'équipe de Jérôme Chapoul a mis les bouchés doubles pour que tout soit parfait et la météo est, en plus, au rendez-vous. Aussi les courses du programme ont quasiment toutes fait le plein avec un 24h et un 12h, bien sûr, mais aussi un 38km et un 24km la samedi et un 12km le dimanche. Bref de quoi satisfaire le plus grand nombre. Près de 800 dossards distribués au total. Sur le 38km, malgré quelques petits tracas dans la balisage, Rémi Badoc a été impressionnant. Il l'emporte très facilement. Malgré quelques passages périlleux, notamment pour atteindre une cascade avec des cordes. Coralie Laborie est lauréate chez les féminines. Sur le 25km, Lionel Moutier a été le plus véloce. Tout s'est très bien passé sur cette distance et Patricia Rouch réussit à s'imposer. Les courageux du 24h continuent, eux, à tourner et vu la difficulté de ce parcours, ce n'est pas une mince affaire.Une ambiance de village et de vacances du côté de Bruniquel au soleil ! Romain Soubde réalisera 171km en individuel sur le 24h ! Les organisateurs ont d'ores et déjà promis quelques nouveautés pour 2021... 


Retrouvez les résultats en live en rubrique "résultats" et des photos  ci-dessous :

 

Sur le parcours

Une première poignée de photos

Le départ du 24h

Ambiance et parcours

L'aventure de gersois dans le 82


(22/02/2020)