Retrouvez tous les résultats des courses en temps réel dans la rubrique résultats du site....


Au sommaire de Running Mag (cliquez sur l'article souhaité)


01/04/21 Des Commingeois en Andorre !

Se sentir vivants, courir le monde et si la beauté des sites traversés, des émotions recherchées ne suffit pas à faire battre le cœur plus vite, forcer, sur les bras, les jambes, fournir son effort. Les trois athlètes du Tri Comminges, Gérard Labelle, Christophe Escoubas et Ludovic Dasque n’ont pas le même âge mais ils ont la même passion, leur sport. Tout accrochés qu’ils sont aux endorphines, le triathlon est leur équilibre. Et si les temps troubles et les mesures sanitaires contraignent aux frustrations, la moindre occasion de porter un dossard annonce un jour de fête. Qui plus est s’il s’agit d’un championnat du monde ! Les trois Commingeois se sont donc rendus sans prétention en Andorre, à Santa Julia de Loria, dimanche dernier, disputer le championnat du monde de triathlon d’hiver. Au programme, 5 km de course à pied sur terrain glacé, du VTT sur les belles pentes de montagne et un run de ski de fond pour finir la boucle. Dans sa catégorie d’âge, 35-39 ans, Ludovic Dasque, le plus fort du trio sans doute, a déjoué les pièges de pistes glissantes et joué la gagne. Sacré vice-champion du monde, le garçon lance ainsi sa saison et s’enhardit déjà à viser déjà d’autres objectifs. Gerard Labelle, 40-44 ans, n’aurait manqué pour rien à monde de telles occasions : porter un dossard et boire une bière dans un bar ouvert l’ont ravi. Sans sensations en course, Gérard n’en a pas moins boudé son plaisir. Quant à Christophe Escoubas, 55-59 ans, lui aussi sans prétention, il a joué le jeu et s’est donné à fond. Christophe a joué son va-tout dans la course à pied en partant très vite. Il termine quatrième. Bon philosophe, il reste assuré qu’il ne pouvait pas lutter contre ceux qui l’ont précédé. Le simple souvenir de la journée l’a aussi complètement comblé.



12/03/21 Djilali re-signe avec le Crédit Agricole !

Djilali Bédrani, récent champion de France du 1500m en salle, était cette après-midi dans les locaux du Crédit Agricole Toulouse 31 (Place Jeanne d'Arc au siège social) pour signer la reconduction de son partenariat débuté avec le CA il y a deux ans !! Nicolas Mauré et Nicolas Langevin, respectivement Président et Directeur Général du Crédit Agricole Toulouse 31 ont donc signé ce jour avec lui une nouvelle Convention. Ambassadeur depuis 2019, Djilali Bedrani incarne les valeurs universelles du « Sport comme école de la vie » et fait ainsi écho à l’engagement du Crédit Agricole Toulouse 31 à promouvoir la pratique du sport comme vecteur de lien social, fédérateur autour de valeurs communes et moteur du vivre ensemble.


Petit point de février !

Bon je n'invente rien en vous disant qu'il n'y a pas eu de courses organisées en 2021 pour le moment en France. En fait c'est la diète totale depuis octobre de l'an passé. A mi-février, difficile de dire comment cela va évoluer pour le reste de l'année. Ce qui est sûr pourtant c'est que l'état d'urgence sanitaire est maintenu jusqu'au premier juin. Il paraît donc logique que jusque là, cela semble compliqué d'organiser à nouveau des compétitions. Pour autant les préfectures interrogées expliquent qu'en fonction de l'évolution de l'épidémie, on pourra s'adapter au fur et à mesure des mois. Donc quoiqu'il arrive jusqu'en mai, c'est déjà foutu. Tout le monde a déjà annulé ou quasiment. Mais quelques doutes persistent pour ce mois de mai... En étant optimistes, on peut croire que l'arrivée des beaux jours ajouté à la vaccination progressive peuvent amenées de bonnes nouvelles pour les coureurs à pied. On croise donc les doigts !! Evidemment les calendriers mises à jour jusqu'à présent ne prennent pas en compte tous les changements actuels. Vous l'aurez bien compris !

 

 



Bonne année 2021 à tous !

Je ne vais pas être original. Pour 2021, je vous souhaite avant tout une bonne santé et on a bien vu en 2020 que cela restait primordial, essentiel. Sans la santé, on ne peut rien faire. Pour autant, je souhaite de tout coeur que cette nouvelle année soit aussi synonyme de retour à la normale, de fin des restrictions et surtout du retour de nos belles organisations. Car une course, cela n'est pas seulement une compétition, comme beaucoup semble le penser, mais ce sont aussi des échanges, des amitiés, des bonheurs et des joies. Des morceaux de nos vies. A très bientôt donc et encore une belle année à tous  !!

 

 



12/12/20 Du vent aux 10km No Limit

Bon, le vent a pas mal perturbé ce premier 10km No Limit d'Albi. Du moins en ce qui concerne les possibilités de records. En effet très vite avec les rafales qui ont soufflé sans discontinuer sur le circuit automobile albigeois, tout le monde avait vite compris qu'il serait très difficile d'aller chercher les moins de 28'. Et donc encore moins les 27'13'' du record d'Europe (détenu par Julien Wanders) dont on avait beaucoup parlé. Malgré tout le plaisir était réel, pour tous, de pouvoir épingler un dossard. Le seul du trimestre en France sur route. L'initiative de Sébastien Gamel a été saluée par tous, bien aidé qu'il fut dans l'organisation de cet événement par Julien Montagne et Martin Casse. Sur le bitume, c'est allé tout de même vite malgré tout. Morhad Amboudni, le grand favori, disputera le sprint pour la victoire mais ayant mené une bonne partie de la course, se fait souffler sur la ligne par le Marocain Abdelaati Iguider, médaille de bronze aux Jeux de Londres sur 1500m. Ce dernier finit en 28'21'' contre 28'22'' pour Morhad. Djilali Bédrani se détache du petit groupe derrière pour venir prendre la dernière marche du podium en 28'47''. La première féminine n'est autre que la Suédoise Meraf Bahta qui l'emporte en 32'12'' devant sa comptriote Sarah Lahti en 32'16''. Bien entendu, la question que tout le monde se posait après la course où le dernier finit en moins de 35' tout de même, c'est : "et si il n'y avait pas eu le vent?" On le saura jamais. Sauf si bien sûr cette édition en entraîne d'autres.... A noter toutefois pour conclure que le record de France cadette du 5km a été battue par la jeune Sofia Benfares en 17'13'' alors que sa soeur Sara s'empare de celui de la catégorie juniors en 16'26'' !

 

 

Les premières photos : ICI

Les vidéos : Le départ  Les arrivées

Pour suivre le live c'est ICI

Pour les résultats, c'est LA



11/10/20 Le Trail Auri'gines a fait le plein !

Une épreuve qui a bien eu lieu ce matin, c'est du côté d'Aurignac. Les inscriptions ont été limitées exprès à 500 en tout sur trois distances....Ah qu’il était difficile ce trail, mais sa magnificence valait bien à elle seule que l’on s’évertue, que l’on s’ingénie, entre les pierres à terminer sa course. Des hauteurs du trail des Aurigines, une ère vous contemple. La bonne idée de l’association aurignacourt : proposer aux férus du trail trois courses sur 9, 16 ou 35 km sur les parcours qu’empruntaient il y a des millénaires nos ancêtres du paléolithique. Que l’homme ait des racines communes avec le singe prête certainement à sourire, les Aurignaciens du coin devaient sans doute avoir aussi des pieds de bouquetin. Si l’automne a imposé au paysage traversé ses teintes chaudes, les maillots de toutes les couleurs se sont sérieusement humidifiés sous l’effort de leurs propriétaires. Le climat est certes moins rigoureux qu’il y a 40000 ans, mais les pierres et les dénivelés sont restés les mêmes. Et sur les trois distances, il fallait garder bons pieds caprins et extrême lucidité pour se frayer un passage sur l’interminable  succession de côtes et de descentes, entre les arbres, les sentes ravinées, le galop dans la boue, dans l’herbe rendue glissante, équilibristes dans la caillasse et sur les glands qui roulent sous les semelles. L’ascension finale du château médiéval par la falaise a marqué les esprits. L’assaut impose de se hisser sur la place forte par les branches, à grands renforts de cordes pour ensuite dévaler un escalier qui mène à la délivrance, à une cloche qui sonne l’arrivée et à une bienfaisante soupe chaude de potimarron. 499 coureurs au départ de la seconde édition. L’engouement est indéniable et la gestion du protocole sanitaire a mobilisé tout le monde. Guillaume Tiphène, déjà vainqueur l’année dernière, a largement dominé le 35 km, Blanka Balogh monte avec lui sur la première marche d’un podium imaginaire. Sur le 16 km, Adrien Oillic et Marie Lalmant se sont imposés. Sur le non moins simple 9 km, Clément Mialhes a dominé Roméo Boisivon, la locale Sandrine Aram a contenu Marie Gorgues.

 

Retrouvez les résultats du Trail Auri'gines en rubrique "résultats" et des vidéos et photos en suivant

Photos :

Le trail vu par Jules

Le trail vu par Afum (1)

Le trail vu par Afum (2)

 

Vidéos :

Le départ du 16km



11/10/20 Un petit tour à Luchon !

L'association Benoît, un sourire pour la vie  a organisé samedi une journée de lutte contre le cancer à Bagnères de Luchon. Dans le cadre des actions proposées, elle a proposé pour la seconde fois au grand public une randonnée pédestre de 9 km, un trail de 16 km réservé aux adultes et gagné par Mathieu Penza et une course pour enfants. La manifestation a rassemblé 200 participants, récolté 7500 euros qui seront reversés pour la recherche sur le cancer, en particulier sur le cancer du péritoine, à l’IUCT de l’Oncopole de Toulouse.



04/10/20 Un trail de la passerelle humide...

Pour sa deuxième édition, le Trail de la Passerelle de Mazamet s'est donc disputé dans des conditions météos fraîches et humides. La pluie était bien au rendez-vous mais en fin de matinée seulement et donc les parcours particulièrement glissants par endroits. Mais pas de quoi refroidir l'ardeur de traileurs avides de compétitions. En effet, cette épreuve était une des rares maintenues dans la région, et chacun avait à coeur de se donner au maximum pour honorer ce dossard tant espéré. "Nous avons suivi à la lettre les recommandations sanitaires dictées par la FFA" précis Fabien Hyzy, de la mairie de Mazamet, principal instigateur du trail. "Comme c'est seulement la deuxième édition, même si nous avons dû nous adapter et enlever quelques aspects conviviaux, nous ne voulions pas tout remettre en cause." Ainsi ils furent 800 en tout, répartis sur deux distances, un 12 et un 27km à avoir braver les conditions. Et tous auront eu la chance de franchir donc la fameuse passerelle, longue de 180m et haute de 70m, qui a donc vu la jour en 2018 et qui est, sans le savoir, à l'origine de l'idée du trail. On comprend bien pourquoi ! Côté compétition, malgré un départ rapide de Romain Anglade sur le 27km, c'est bien Cyril Pasturel qui va prendre la course à son compte et ne plus quitter la tête. Il s'impose en  2h34'. Juliette Lemaitre est  la première féminine. Sur la petite distance, Clément Delbes était au-dessus du lot. Déjà en tête dans la première bosse. Il l'emporte en  1h pile. Chez les féminines, c'est Anaïs Volante, la locale, qui s'impose. Vivement la troisième édition avec le retour du repas et de la fête !

 

Retrouvez les résultats du Trail de la Passerelle en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée 

 

Les vidéos :

Le passage dans la 1ere  bosse sur le 27km

Le passage dans la 1ère bosse sur le 12km


Les photos :

En haut de la 1ère bosse



27/09/20 Irréductible volonté !

En dépit, peut-il y avoir un autre mot, des conditions sanitaires qui imposent aujourd’hui arrêtés préfectoraux et protocoles ahurissants, l’association des Irréductibles Bipèdes a tenu à organiser contre vents et marées sa 5ème édition de l’Irréduct Trail. L’épreuve est incontournable et très prisée. Si la manifestation, d’ordinaire si conséquente en animations et en réconfort dinatoire, s’est résumée dimanche à une simple randonnée sportive et à deux seules courses sur 10 et 17 km, le succès a été au rendez-vous. La plupart des coureurs sont accrochés à leur sport, ils sont frustrés de voir tant et tant d’organisations annulées. L’irréduc’trail a fait le plein, le plein de coureurs venus faire le plein de sensations. Dès vendredi, les deux courses ont affiché complet sur le site. 300 participants ont pris le départ du 17 km, 250 celui du 10 km. Tous étaient masqués et ont été lâchés aux ordres du starter, par flopées de six lancées toutes les dix secondes. A courir contre la montre, on ne situe pas bien son rang dans la course. Les plus ambitieux donnent tout ce qu’ils ont dans le ventre, le meilleur d’eux-mêmes sans pouvoir se référer à la promiscuité de la concurrence. L’intérêt de la course se résume pour la plupart à se délecter des parcours proposés. Bords de Garonne humides, sous bois couverts de rosée, température fraîche, rayons de soleil caressants et relief exigeant. Au jeu du chat et de la souris, sans vraiment pouvoir s’opposer à un adversaire de visu, le challenge revêt un déroulé particulier. Et Chrono Start, chargé du chronométrage, a du attendre l’arrivée des derniers concurrents pour entériner le classement. Sur 17 km, Gaëlle Colas s’impose de deux petites secondes sur Elodie Bajul. Yoan Valdes domine largement les débats à distance, reléguant ses quatre premiers poursuivants à plus de deux minutes. Sur le 10 km, Marie Gorgues s’impose à Sarah Huette, le Satucien Nathanaël Bordes domine le vétéran 2 Patrice Ros.

 

Retrouvez les résultats de l'Irréduc'Trail en rubrique "résultats" et plein de photos ICI et LA



18/09/20 A Castres, ça va très vite !

Les 10km de Castres, initialement prévus en début d'année et décalés donc en raison du COVID, se sont bien déroulés ce vendredi soir dans une chaleur un peu retombée mais avec pas mal de vent. Il a fallu faire quelques aménagements aux organisateurs pour maintenir l'épreuve, notamment l'annulation de la course des enfants, mais entre 5 et 10km, ils furent tout de même près de 400 à avoir pris un dossard. On retiendra surtout de cette soirée la folie des chronos. Il est vrai que sur le 10km, Gaëtan Cals et Mélody Julien, tous deux à peine remis des championnats de France élites d'athlétisme, le week-end dernier à Albi où ils s'étaient alignés sur 5000m, faisaient office de grands favoris. Gaëtan s'impose donc en 29'46'' et laisse son dauphin du jour, Kevin Lassère, à plus de deux minutes. Mélody réussit la perf de se classer 5ème au général en 33'41''. Sur la petite distance, Antoine Villechenaud l'emporte devant Baptiste Léguevaque (voir photo) et Khadija Bondjellouli en féminines...

 


Retrouvez les résultats des 10km de Castres en rubrique "résultats"



12/09/20 Une Epicurienne qui fait du bien...

Et oui l'Epicurienne Trail a bien eu lieu aujourd'hui du côté de Castelnau d'Estrefonds. Dans cette période difficile, les organisateurs ont donc dû attendre la décision de la préfecture jusqu'au dernier moment. Et pourtant la dernière confirmation est belle et bien tombée en milieu de semaine. Les épreuves, emménagées pour la circonstance pouvaient avoir lieu. Il s'agissait donc d'un 18 et un d'un 11km. Le tout agrémenté d'une marche également de 11km. Les enfants n'étaient pas en reste avec deux distances proposées en plus. Mais bien sûr, la fête d'après-course, gros repas convivial, était annulé et sur les ravitos qui ont fait toute la réputation de l'Epicurienne, les règles sanitaires étaient respectées à la lettre. Chaque concurrent avait sa petite portion qui l'attendait. Mais une portion "haut de gamme" tout de même avec des petits mets réalisés par de vrais chefs. Hummm.... Près de 1000 coureurs en tout avaient pris un dossard et au final sous une chaleur digne d'un mois d'août, ce sont Tanguy Barlett et Stpéhane Champeaux (dont c'est le grand retour à la compétition) qui l'emportent respectivement sur le 18 et le 11km.. On notera que sur la petite distance, Joan Grenet l'organisateur du Trail de Baziège de novembre, prend une belle deuxième place. Chez les féminines, Céline Machado et Virginie Dominuez restent impériales !

 

Retrouvez les résultats de l'Epicurienne Trail en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Les photos sur le parcours

Le trail vu par Cricri

Le trail vu par Afum

 

 

Les vidéos :

Après le départ du 18km

Après le départ du 11km



06/09/20 Du côté du Trail de Venerque !

Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu une course dans le département 31. Très longtemps même. Du côté de Venerque ce matin, avec une météo idéale, ils étaient plus de 450 à avoir repris un dossard. Le Venerque Trail a donc bien eu lieu avec ses deux distances au choix et sa marche et l'organisateur Christophe Coustouzy a vraiment tout fait pour que tout se déroule dans les règles en vigueur. Notamment en déplaçant la zone de départ de celle d'arrivée. En tout cas, tout le monde était vraiment content de se retrouver et de sa luer enfin. Sur le 18km, on notera qu'Adrien Latestère s'impose sans coup férir et Chiara Casari en féminine. Of course. Sur la petite distance de 10km, ce sont Fanny Martin et William Avouac qui se sont montrés les plus véloces. Pour la suite des courses en septembre en Haute-Garonne, on sait d'ores et déjà que l'Epicurenne Trail de samedi prochain et l'Irréductrail de Cazères de fin de mois sont maintenus !!

Retrouvez tous les résultats du Venerque Trail en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Les photos du Trail par Krys

La course vue par Afum N°1

La course vue par Afum N°2

 

Les vidéos :

Vidéo dans la côte sur le 18km

Vidéo dans la côte sur le 10km

 





 

 

 

 





© AQTD - Mentions légales