Retrouvez tous les résultats des courses en temps réel dans la rubrique résultats du site....


Au sommaire de Running Mag (cliquez sur l'article souhaité)


26/11/22 Feuilles et soleil à Gargas !

C’est toujours le bonheur ressenti des amoureux de la discipline. Le trail qu’organise depuis 21 ans l’ACM « Autour de Gargas » a une nouvelle fois attiré les inconditionnels Ils étaient près de deux-cents participants répartis ce samedi après midi sur les deux distances proposées, 6 ou 15 km ou la randonnée. Sur un tapis de feuilles, caressés par le soleil, les coureurs ont reçu ce qu’ils étaient venus chercher : une bonne dose d’endorphines et un galop sur des parcours de toute beauté. Sur le 15 km, venu en curieux et en voisin, le semi-marathonien Nicolas Fernandez n’a laissé aucune chance à ses adversaires. « Je ne cours pas beaucoup de trails, confiera l’intéressé. Le parcours est joli ici. Et il est tellement roulant avec quelques portions de route que je n’ai pas été particulièrement désavantagé. » Le Claracais domine et sans surprise l’épreuve et s’impose devant Jonathan Garcia (Trail du Mourtis) et José Guenno (Esclops d’Azun) . Chez les dames, Alice Levron (Esclops d’Azun) mène elle aussi la course de bout en bout en laissant les deux licenciées du Trail du Mourtis, Lucile Roullaud et Marie Lallemand à quelques encablures. « Ce n’est jamais facile, avouera Alice. Mais le parcours partagé entre routes et sentiers est tellement agréable. Je suis joueuse, j’ai essayé d’accrocher pas mal de messieurs…. » Sans surprise, le sociétaire de l’ACM Sébastien Trinel s’impose aussi facilement à domicile tenant à distance ses adversaires. « Le nouveau parcours est très roulant, confie le vainqueur. J’ai pris un départ prudent. J’ai surtout essayé de ne pas me blesser ». A la lutte jusqu’au dernier hectomètre, Sébastien Passoni et Grégory Ferreira (UAT) se classent 2nd et 3ème. Marine Job, Jeanne Albaladejo et Marjolaine Bertos forment le podium féminin.

 

Retrouvez les résultats d'Autour de Gargas en rubrique "résultats" et quelques photos ICI et LA

 



20/11/22 1000 coureurs au Confluent !

La Boucle du Confluent, du côté de Portet, c'est le rendez-vous des passionnés. Passionnés parmi les coureurs avec pas mal d'inscrits qui sont devenus des habitués du rendez-vous automnal. Certains viennent chercher un bon chrono sur un parcours des plus plats, d'autres pourquoi pas un record ou une belle performance. Passionnés aussi parmi les organisateurs avec ce groupe d'amis du Portet Athlétic Club. Presque une famille en vérité et même si quelques uns sont partis vers d'autres aventures ou juste d'autres endroits, il existe toujours toujours ce noyau dur qui fait que la Boucle reste la Boucle. A savoir un savant mélange de professionnalisme et de convivialité. On y vient pour se dépasser sur un 5 ou un 10 mesuré et très rapide et on y flâne aussi au petit café du matin à la remise des dossards ou au pot d'après-course à la remise des prix. Bref c'est "the" rendez-vous route incontournable du département. Malgré la température froide de ce dimanche de fin novembre (enfin), le soleil perçait pourtant doucement avant les départs et commençait à réchauffer les corps du millier de participants. Sur le 5km, Cécile Kempf et Medhi Berrouiga s'imposent sans souci. Sur le 10km, ce fut plus serré. La bagarre fut belle en effet entre Maxime Pribilski, déjà deuxième l'an passé ici même, et un roumain de passage, Alexandru Bacosca. Ce dernier prendra quelques mètres dans la deuxième boucle pour s'imposer en 32'10'' contre 32'19'' pour son rival. Chez les dames, Céline Taraabia a mené tout du long mais ses poursuivantes ont toujours été à quelques encablures seulement...Anaïs Piton finit à une poignée de secondes !


Retrouvez les résultats de la Boucle du Confluent en rubrique "résultats" ainsi que des photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

La course vue par Rémy

La course vue par Theo

La course vue par PIerre


Les vidéos :

Départ du 5km

Départ du 10km

Sur le parcours du 5km

Sur le parcours du 10km

Les arrivées

 



20/11/22 La Boucle des Côteaux garde le cap !

Il y avait plusieurs épreuves en Haute-Garonne ce dimanche 20 novembre. Cela n'est hélas jamais optimal pour "remplir" la jauge de participation de chaque rendez-vous. Mais la Boucle des Coteaux, forte de ces 26 ans d'expérience, a su s'imposer comme une course toujours appréciée des coureurs. Il y a son parcours très agréable tout d'abord. Vallonné, avec du bitume, un peu de sentier, des passages entre les arbres, d'autres en sommet de côtes avec la vue sur l'agglo toulousaine à ne pas manquer. Bref, ils étaient encore environ 230 à avoir fait le déplacement pour cette édition 2022!  Au programme toujours un 5km ou bien le double et la possibilité de partir aussi sur le relais de 11km, à boucler en duo! La météo a laissé tout le monde en paix, avec un soleil qui s'est peu à peu imposé franchement, pour réchauffer nos sportifs, forcément ravis!  Du côté des résultats, on tient avant tout à féliciter Célianne Junca! Gagnante de "La Charta" et ses 10,5km, elle s'impose en 47'35", avec une deuxième boucle où elle a su faire parler l'expérience pour remonter en première position. Les années passent et Célianne est toujours au top! On applaudit vu son investissement dans le sport en général et sa gentillesse connue de tous les passionnés du coin! Céline Machado et Émilie Mercadal, habituées aussi des "bonnes perfs" complètent le podium chez les filles! Le 5km lui, aura vu la victoire de Vincent Werling et Clémence Mouysset! Et sur la longue distance, c'est Jean-Philippe Pereira qui signe le meilleur temps de l'édition 2022, et confirme sa forme du moment. Enfin on salue aussi la victoire du TACO Aucamville en relais. Là encore, les années passent mais le club du nord-toulousain reste toujours en tête d'affiche. Félicitations à eux. On espère que l'édition prochaine sera tout aussi belle, avec, allez, osons le demander, un peu plus de monde à nouveau et quelques degrés de plus, encore, et pourquoi pas une petite épreuve pour nos enfants, amis zinzins des coteaux, on vous attend l'année prochaine!

 

Retrouvez les résultats de la Boucle des Côteaux en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

La course vue par Thomas

La course vue par Jacques


Les vidéos :

Sur le parcours



20/11/22 En Aveyron, la course n'a pas d'âge !

Ils étaient 5, 2 femmes nés en 1952 et 3 hommes nés en 1944 et 1948 à partir à 20h00 : la 1ère vague nocturne du Dourdou. Derrière, 25 autres vagues se sont élancés à leur trousse avec différents objectifs : revenir sur la tête de course et jouer la victoire finale pour certains, finir devant son meilleur ami pour d'autres, essayer de dénicher le jambon caché dans le dernier quart du parcours ou encore finir la course avec le déguisement le plus originalo-electroluminescent possible ! Bref, à ce petit jeu, les records sont tombés ! Et c'est une femme qui remporte la timbale pour la 1ère fois : Annie Douziech. Partie 4' après 20h00, elle réalise l'exploit de tutoyer les 1h : 1h00'09 exactement ! Incroyable ! Et record absolu de l'épreuve ! Derrière, une autre performance ! Yohann Raja réussit un chrono brut de 40'12, bat le record brut des Vagues. Et termine second derrière l'intouchable Annie. Le podium est complété par Jean Marie Blanchys, vainqueur sortant. Des bougies à tous les carrefours, des lanternes chinoises dans les airs, des flambeaux, la nuit a été particulièrement lumineuse dans la vallée du Dourdou et sur le plateau du Causse. La soupe au fromage a pu réchauffer les corps alors que le jambon caché à 1km de l'arrivée a finalement trouvé preneur : Stéphane Garcia, en se tordant la cheville, a fait l'heureuse rencontre. Du spectacle et des sourires, la fête fut belle ! Rendez-vous en Avril pour l'EkipTrail de Rodelle.

 

Retrouvez les résultats de la Nocturne du Dourdou en rubrique "résultats". 



19/11/22 Teulat ou le petit village...

Teulat est coincé entre le Tarn et la Haute-Garonne. Son lac, la Balerme, sert de frontière entre les deux départements. A peine 500 âmes y vivent à l'année et le jour de la Teulatoise, une fois par an, on peut donc y rajouter 200 autres personnes. De passage. Amoureux de course nature l'instant d'une après-midi. Malgré tout, même si les conditions météos n'étaient pas si mauvaises, les organisateurs n'auront pas pu atteindre la barre espérée des 200 partants. Tout juste un peu plus de 170 traileurs sont venus profiter de l'hospitalité tarnaise, entre récompenses en produits du terroir, musique de l'orchestre local et aligot-saucisse pour prolonger la soirée. Le week-end était sans doute très chargé en manifestations pédestres en tous genres, plus ou moins loin, pour qu'il en soit autrement. On retiendra donc que Mylène Bacon qui l'avait déjà remporté ici même lors de la première édition, a remis le couvert. Elle s'impose sans souci en féminines. Chez les garçons, le plateau était plus que relevé avec un groupe de cyclistes de haut-niveau venus parfaire une préparation hivernale. Pourtant c'est bien Jonathan Coufourier, le voisin du Déspérado Trail, qui va atomiser la course en partant d'entrée comme une balle. Se jouant avec grâce des portions boueuses et glissantes du parcours aux multiples "coups de cul", il devance ni plus ni moins que le champion catalan, Michel Rabat, et bat au passage le record de l'épreuve de près d'une minute.  Bref la 4ème édition de la Teulatoise a rendu son verdict. Rendez-vous est pris d'ores et déjà pour 2023 pour la vie associative d'un tout petit village !

 

Retrouvez les résultats de la Teulatoise en rubrique "résultats" et quelques photos ICI.et LA. Et une vidéo du départ LA



12/11/22 Les Farfadets, le trail qu'on n'oublie pas !

Quelle superbe soirée du côté du petit village fortifié de Sarrant dans le Gers, pour cette 2ème édition du Trail des Farfadets. Totalement plongé dans une ambiance féérique et médiévale, l’équipe d’organisation proposait un trail nocturne de 13km, ainsi qu’un nouveau parcours de 21 km et une randonnée de 13km de nuit. Le moindre que l’on puisse dire c’est que la soirée a été extra-ordinaire pour les personnes présentes ! Un départ de folie avec un véritable spectacle son et lumière, rarement vue sur une course. Avec forcément un départ aux fumigènes dans les ruelles étroites, qui devient un classique des courses nocturne mais bien plus avec également 2 montgolfières qui viennent illuminer de leurs flammes la nuit gersoise au milieu des notes de la musicienne qui jouait en direct au milieu de cette nature alors même qu’un feu d’artifice magnifiait encore un peu plus le départ des coureurs… A eux d’explorer les bois aux alentours et partir à la rencontre des farfadets, esprits et autres créatures imaginaires qui peuplaient la forêt. Et vous me croirez ou pas mais jusqu’au 20ème kilomètres des coureurs ont sursauté de peur avec un nombre important de bénévoles cachés dans les fourrés prêts à ficher les frousses au maximum de participants sur un superbe parcours.  En revanche n’ayez crainte des hypoglycémies si vous décidez de participer l’année prochaine, c’est une véritable pâtisserie de luxe qui est dissimulée dans les bois sur les différents ravitos… ainsi qu’à l’arrivée. Mais l’idéal est de venir découvrir ce petit trésor de course par soi-même !  Près de 500 coureurs / randonneurs ont participé à cette soirée magique et de l’avis de tous, ils reviendront de manière certaines. Quelques choses me dit que les places risquent de s’arracher l’année prochaine. Côté résultats sur le 13 km, Ludovic BROUGNE l’emporte chez les hommes devant  Hadrien LEBEAU  et Bastien DUPOUY, chez les femmes Karine FABRE gagne devant Valérie LETISSE et Béatrice FLAIG. Sur le 21 km, Arrivés ensemble Pierre DURAN l’emporte juste devant Yannick DUC, bien détachés devant Loïc DERREY. Chez les féminines Laetitia MARTY l’emporte devant Jessica WARG et Marilyne MARTY.

 

Retrouvez les résultats du Trail des Farfadets en rubrique "résultats". Texte et photo : Ronan. 



11/11/22 Un Trail du Pastel tout neuf !

Pour sa onzième édition, le Trail du Pastel a de nouveau changé de look. Tout d'abord les rênes de l'organisation sont passées dans les mains de Didier Arnal-Brezun. Mais bien sûr avec toute la tribu orange derrière lui, le fameux CA Balma, club le plus important de la région. Ainsi avec plus d'une centaine de bénévoles, les changements les plus importants est le retour à une épreuve sur une seule journée. En semi-nocturne donc avec un premier départ à 16h pour les dernières arrivées vers 20h à la frontale. Ensuite le nombre de distances proposées, de fait, est tombée à trois. Le lieu de départ et d'arrivée a aussi légèrement été modifié et tous les traileurs se sont donc retrouvés du côté du gymnase de Latécoère à Balma. Mais une chose ne change guère toutefois, c'est le succès de ce trail du pastel. Car ils furent plus de 1000 en tout à avoir pris un dossard et à venir goûter à cette ambiance made in Orange (sans compter les enfants). Le proximité de la grande ville et des parcours pourtant si champêtres y sont pour beaucoup, l'accueil convivial et pourtant très fluide a fait le reste. C'est toujours une classique de la saison et quelqu'en soit la date ou le lieu. C'est ainsi qu'au niveau des résultats, o avait un regard particulièrement tourné vers le 16km où le duel Bellamy-Capus restait très prometteur. Et au final le locale de l'étape, Benjamin l'emporte avec une minute d'avance sur son rival. Sur le long par contre, Eric Rivals continue sa sacrée série de novembre. Après sa victoire à Baziège et sa deuxième place à Gruissan, il l'emporte de nouveau nettement. Chez les féminines, sur cette distance justement, Isabelle Vernaz a pris sa revanche sur la semaine dernière où elle finissait deuxième derrière Isabelle Perrenot. Cette fois l'ordre a été inversé. Emmanuelle Moiollad, la tenante du titre sur le 11km, remet le couvert et enfin Florian Castex, lui aussi vainqueur en 2021, finit main dans la main sur le court avec Nathan Hossin. Le nouveau trail du pastel sur ces immenses infrastructures de Latécoère et dans des conditions météos rares était très bien aussi.... 


Retrouvez les résultats du Trail du Pastel en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Le trail vu par Rémy

Le trail vu par Théo


Les vidéos :

Depart du 23km

Depart du 16km

Depart du 11km

Sur le parcours pour le 23km

Sur le parcours pour le 11km



11/11/22 Non, l'Oritrail n'est pas mort !

Une bonne nouvelle. Il faut en profiter en cette période où nombreux sont ceux qui parlent de la morosité de la course à pied actuelle et de la peine à attirer des coureurs pour beaucoup d'épreuves. Non, cela n'est pas vrai partout. Non l'Oritrail n'est pas mort. Il renaît même de ses cendres tel un phoenix. Alors qu'avec le COVID, l'épreuve pourtant fort appréciée des connaisseurs avait jeté l'éponge, purement et simplement, quelques bonnes volontés, entendez par là les passionnés organisateurs du Despérado, ne l'entendaient pas de cette oreille. Et après quelques belles réunions et discussions, il ne faisait plus de doute qu'il fallait absolument que l'aventure continue. Ainsi le 11 novembre, jour férié, est aussi le jour réservé par excellence et désormais par habitue à cette magnifique épreuve. Du côté de Sorèze, les parcours sont taillés dans le roc, le pentu, le difficile. On le sait tous. Et tout le monde vient pour ça justement. Un 10km avec 560m de D+, un 21km avec 1200 m de D+, ça piquote un peu. Les cuisses s'en souviennent quelques jours après. Et les traileurs n'ont pas boudé leur plaisir. Plus de 220 sur la longue distance, près de 200 sur la courte et en plus les randonneurs et tout cela sous un beau soleil. Le succès était donc déjà, de nouveau, au rendez-vous. Côté résultats, Hugo Stéphan, le dernier vainqueur du Despérado Trail, amoureux du coin, s'impose encore, avec quelques secondes d'avance sur Adrien Rambaud, lui aussi habitué. En féminines, Céline Rouquier a une avance plus conséquente. Enfin sur le 10km, Christel Sautter, une petite jeune tarnaise et Florian Pech sont les deux grands lauréats du jour !


Retrouvez les résultats de l'Oritrail en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée


Les photos :

Le trail vu par Rémy

Le trail vu par Afum

 

Les vidéos :

Dans la côte du 21km

Départ du 10km

Départ du 21km



13/11/22 Jelonch ouvre la voie à Montadet

Pour ceux et celles qui l'ignorent, Anthony Jelonch est le parrain de l'association “Pour Corentin”. Hier soir, il a brillé et été élu homme du match (pour les endormis, la France a battu l'Afrique du Sud à Marseille). Cette désignation a auguré dès samedi soir une belle journée pour la course pédestre: une foulée pour Corentin organisée tous les ans par Jean- Michel, Franck et leur équipe, tout comme un ball-trap et une marche pour collecter des fonds en faveur de la recherche médicale et notamment le Sarcome d'Ewing (https://www.pourcorentin.fr/ ). Cette année le départ était inversé, un nouveau tracé, partiel, pour les 84 coureurs au départ qui pensaient éviter la côte du dernier kilomètre, mais une jumelle les attendait. Sous une météo clémente, fraîche mais ensoleillée, les participants ont une fois de plus démontré leur générosité. Jean François Derrez finit en 36’15 sur un parcours qui ne faisait pas tout à fait les 10kil annoncés. Il est suivi de peu par Jérôme Allenne-ten, 36’24, et pour la troisième place c’est un autre Jérôme Depeyris qui finit en 40’25. Chez les filles Majorie Filhos (43’39) monte sur la plus haute marche du podium, suivie de Laurie Saint-Cricq et Alice Milhas. L’association « pour Corentin » vous donne rendez-vous l’an prochain.

 

Retrouvez les résultats de 3une foulée pour Corentin" en rubrique "résultats". Texte et photo Defi Gersois

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






© AQTD - Mentions légales