Retrouvez tous les résultats des courses en temps réel dans la rubrique résultats du site....


Au sommaire de Running Mag (cliquez sur l'article souhaité)


11/11/19 Le sacre de Théo Orange sur le Trail du Pastel....

C'est incroyable et pourtant vrai. Il a fait un grand soleil sur la deuxième journée du Trail du Pastel alors que la météo annonçait partout une journée pourrie. Comme quoi les traileurs ont bien de la chance. Evidemment le froid état au rendez-vous et la boue n'avait pas disparu en une seule nuit, mais tout le monde en aura bien profité...Côté résultats, c'est le jeune Théo Orange qui avait déjà gagné le 22km l'an dernier qui va surprendre tout son monde en bouclant les 42km du parcours long en juste 3h pile. Belle performance tout de même avec 600m de D+. Il remporte donc le beau trophée mis en jeu pour la première fois, un tableau de maître. On retiendra en vrac que Hugo Charton est le premier à passer la ligne. Il gagne en effet le 16hm en 1h03'. Emeline Gruau est juste derrière et première féminine. Sinon un autre triathlète, Nicolas Le Hir s'impose sur le court et Florent Castetsur le 22km.... Il faudra attendre quelques instants ensuite pour connaître le nom de ceux qui ont gagné les challenges, nuit et jour enchaînés...

 

Les résultats en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Les départs et arrivées

Le trail sur le parcours par Jacques

 

Les vidéos :

Le départ du 42km

Le départ du 22km

Le départ du 16km

Le départ du 10km


 



11/11/19 Plus de 400 à l'Oritrail !

Le dénivelé, du côté de Sorèze dans le Tarn, on connait ça. Aussi les deux parcours proposés, aussi bien le 10 que le 19km, avaient de quoi faire réfléchir le quidam. Mais le soleil faisant son apparition, les courageux qui ont tutoyé le sommet du côté du Berniquaut, en ont pris plein les yeux. Ils étaient donc près de 400 à avoir pris le dossard pour cet Oritrail qui est devenu une vraie classique d'automne. Sur le court, le champion du département, Johnatan Coufourier s'impose sans souci. Il connait les lieux comme sa poche. Julie Sablayrolles est première féminine. Sur la plus longue des distances, Romain Barthes a réussi à garder quelques longueurs d'avance malgré un plateau relevé au départ. Mylène gagne bien sûr en féminines et finit 8ème au général... En deux mots, une belle petite épreuve comme on les aime !


Retrouvez les résultats de l'Oritrail en rubrique "résultats" et toutes les photos d'Afum Team ICI et LA



10/11/19 Dans la nuit du Trail du Pastel...

Ils furent plus de 1400 en tout à avoir pris un dossard pour l'une ou l'autre des épreuves proposées par le Trail du Pastel version 2019. Et ce, malgré des conditions météos pas forcément évidentes. Mais si la pluie était tombée en abondance les jours précédents, rendant les sentiers tout autour de Balma particulièrement glissants, du moins a-t-elle épargnée un petit peu les courageux de la nuit. Car au trail du Pastel, comme c'est l'habitude désormais depuis quelques années, le week-end se partage en deux avec une partie de nuit et l'autre en matinée le lendemain et des challenges à la pelle pour ceux qui ont voulu essayer d'enchaîner les deux. Aussi pour la partie nocturne, quatre distances étaient au programme, un 22 et un 16km, l'Isatis et la Cocagne, déjà bien connus et puis un petit nouveau, Lou Pastélou de 10km, et donc la marche nordique qui avait été annulée l'an passé en dernier moment. Ils furent donc quelques centaines à s'élancer en ce dimanche soir, à la lueur de la frontale et dans un froid pour le moins venté. Les 150 bénévoles de la Tribu Orange ont eu beaucoup de courage pour garder le sourire et l'enthousiasme dans des conditions pas évidentes.... On notera donc que Pierre Pedersen, premier à franchir la ligne, s'impose sur le 16km et Chiasa Casari en féminines. Sur le court, ce sont Cendrin Carrer et Vincent Picard qui ont été les plus véloces. Enfin sur le 22km, Emeric Kouznetof et  la tenante du titre Fanny Martin semblaient intouchables.!


Retrouvez les résultats du Trail du Pastel en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée 

 

Les photos :

Départs et arrivées

Le trail vu par Krys

 

Les vidéos :

 Le départ du 22km nuit

Le départ du 16km nuit

Le départ du 10km nuit



10/11/19 Un vent de solidarité à Montadet !

Ces derniers jours le Gers a connu un pic de précipitations, des conditions climatiques qui ont eu pour effet de préparer le terrain de ce 3ème trail de MONTADET. Avant le départ dernier tour par l’équipe de Jean Michel Sajas, pour vérifier le parcours, hormis quelques sangliers qui ont retourné une partie de bande herbeuse, tout va bien. Le départ peut-être donné sous un soleil éclatant. 107 coureurs ont pris le départ de la course : « une foulée pour Corentin ». En effet il ne faut pas oublier que tous viennent, par leur effort financer la recherche contre le Sarcome d'Ewing. (https://www.pourcorentin.fr/). L’association reversant l’ensemble des fonds à l’Oncopole de Toulouse. Un départ donné par l’Obélix local, voilà nos concurrents lancés dans une descente à travers le village. L’arrivée est elle par contre en montée, juste avant la place de la mairie. Deux sociétaires de l’A.C. Auch ont fait le spectacle car un sprint a du les départager. Jean François Derrez finit juste devant Gwénolé Lebreton, Laurent Guy, du Team12, complète le podium. Chez les filles, présentent en nombre puisque elles étaient à plus 40% de l’effectif, c’est Jessica Warg, de l’Astarac Fond Club, qui l’emporte en 50’03. Elle est suivie  par Margot Gaspard de l’ONCOSARC de Toulouse en 50’37. Quelques secondes plus tard arrive Jessica Terrenq de l’Isle en Dodon. Tous ont apprécié la parcours et l’accueil de cette association vivement soutenue dans son combat ; et promettent de revenir l’an prochain.


 

Retrouvez les résultats de Montadet en rubrique "résultats". Texte et photo: Défi Gersois.



03/11/19 Le vent a soufflé sur le Trail de Baziège !

Le vent d’automne n’a pas soulevé que les feuilles courantes, dimanche à Baziège, il a aussi tantôt pousser et copieusement gêner la progression des 500 coureurs répartis sur les trois courses proposées du TBZ, 21 km, 15 km, 9 km et randonnée pédestre. Joan Grenet et l’association de gymnastique baziégeoise peuvent s’enorgueillir d’avoir organisé avec un succès probant la troisième édition de l’épreuve. Mise à l’honneur parce qu’inscrite au challenge Lévy, le 15 km  a attiré tous les compétiteurs en lice désirant s’affirmer au classement général du challenge. Grégory Bé n’a laissé aucune chance à ses poursuivants et s’est imposé avec une petite minute d’avance sur le triathlète Hugo Charton et David Laroche. Sophie Pourcel domine la compétition en reléguant ses deux premières rivales Julie Robert et Julie Fiorelli à plus de vingt minutes. Le gratin de la discipline s’est plutôt aligné sur le 20 km. Stéphane Cavalca prévoyait partager sa matinée dominicale en tête de course avec son complice Nicolas Miquel. Mais Fabrice Bélot est venu jouer le trouble fête en contestant leur leadership. Stéphane prend don seul la direction des opérations en s’échappant à mi course. Derrière lui, Nicolas saura garder l’avantage sur Fabrice. Considérablement enquiquinée par le vent, Mylène Bacon n’a guère forcé sur son talent. L’irréductible championne, 9ème au scratch surclasse ses adversaires Lucile Resplandy et Romane Rey comptées à plus de trente minutes. Sur le petit 9 km,  Nicolas Le Hir, Terence Dubois et Laurent Tudeau. Emile Le Hir, Chloé Delvingt et Marie Anne Delvingt forment les deux podiums masculin et féminin. Nombreux, les coureurs ont tous été accueillis dans la grande salle où de délicieux mets servis ont pu compenser les efforts fournis

 

Les premières photos et vidéos du Trail de Baziège dans la foulée. Les résultats sont en rubrique "résultats" !

Les photos :

Le trail vu par Cricri

Le trail vu par Brice

Le trail vu par Géry

 


Les vidéos :

Le départ du 21km

Le départ du 15km

Le départ du 8km

Arrivée du vainqueur.

Le 21km vers le 2ème

Le 15km vers le 1er

Le 8km vers le 1er



03/11/19 Pereira roi du semi aux Côteaux !

Pour cette 24e édition de la Boucle des Coteaux, nous avons souffert des conditions météo, comme partout ailleurs. Mais au sommet des collines, difficile de se protéger du vent! Malgré le ciel très menaçant, la pluie n'est tombée réellement qu'avant le départ donné à 9h30. Comme l'an passé, les 3 distances proposées par l'équipe des Zinzins du bitume restaient au programme de ce joli tracé réputé sur les hauteurs de la banlieue toulousaine. Un 5km, plutôt rapide car assez plat, tout au haut du plateau. En revanche pour le 10km et le Semi-Marathon de "La Grande Charta", il faut s'aventurer sur les alentours, avec la grande boucle bien connue sur les hauteurs entre Launaguet et Saint-Loup Cammas. Et pour cela, il faut affronter la dure côte et se découvrir, à la merci des intempéries! Côté participation, entre le weekend à rallonge avec le jour férié et cette météo difficile, on dénombre tout de même 213 courageux avaient fait le déplacement, et seulement 25 ont opté pour le 21km... En l'absence de Damien Bévenot, ultra dominateur l'an passé, d'autres en ont profité pour briller! Jean-philippe Pereira s'impose sur le Semi en 1h21'. Un chrono moins flatteur que les 1h13' de Damien l'an passé, mais les conditions étaient aussi plus délicates. Blanka Balogh gagne chez les filles en 1h31'. Chiara Casari et Samuel Hubert l'emportent pour leur part sur le 10,5 et Sophie Patarin et Sébastien Trinel sur la petite distance...

 

Retrouvez les résultats des Boucles des Côteaux en rubrique "résultats", plein de photos ICI et la vidéo de départ LA et d'autres photos LA



03/11/19 Quelques news d'Ardialle Trail

C'était la première édition de l'Ardialle Trail du côté de Puylaurens dans le Tarn. Il a réuni près de 150 concurrents malgré les conditions météos vraiment pas évidentes, voici quelques photos et vidéos. 

Départ du 10km

Départ du 18km

Les photos du Trail par Merville T.



01/11/19 On a couru sous la pluie en Barousse !

Toujours autant de dynamisme, de savoir vivre, de compétences et de respect des coureurs, l’association Barousse Oxy a une nouvelle fois montré toutes ses qualités d’organisation en proposant, vendredi, la cinquième édition du semi de la Barousse, 21 km ou 10 km sur une parcours exigeant qui, d’aval en amont, remonte en courant le courant de l’Ourse, mettant à l’honneur les treize villages qui jonchent la vallée, de Valcabrère à Manléon-Barousse. En ce début d’automne, en pleine nature préservée, la Barousse affiche ses plus belles couleurs et même si les gouttes de pluie incessante n’ont cessé de perler sur les tempes des coureurs, les conditions de la compétition étaient, on ne peut guère plus, favorables aux performances. Dommage que ces conditions aient rebuté les quotas de participation, ils n’étaient cette année qu’une petite cinquantaine de coureurs sur chacune des deux courses. Entre pluie et feuilles d’automne, le Toulousain Samir Huazi s’est brillamment imposé sur le semi marathon, reléguant sur la ligne d’arrivée le Blagnacais Florent Castet à plus de deux minutes. Samuir connaissait son principal rival et ne l’a jamais sous estimé. Mais il savait aussi pouvoir faire la différence sur les bosses, comme il l’a confié sur la ligne d’arrivée. Le parcours n’est jamais plat et s’il affiche entre le départ et l’arrivée un dénivelé positif de 470 mètres, le tracé, exclusivement sur bitume, n’en est pas moins que méandres, montées et descentes incessantes. 1h20’47, Samir établit le nouveau record de l’épreuve. Revenu du diable vauvert dans le dernière partie de l’épreuve, Frédéric Lastinères est venu coiffer sur le poteau Julien Buffière pour s’accaparer la troisième marche du podium. Guillaume Aio est cinquième. Le duel qui opposait Corinne Degois et Myriam Dutrey fut tout aussi haletant que le souffle requis à leur lutte. Triple vainqueur des trois dernières éditions, Myriam Dutrey  a défendu chèrement son titre. Partie plus vite, elle s’est laissée dépasser par sa rivale plus encline à entreprendre les premiers contreforts du parcours avec vélocité. Mais la Boulonnaise est tenace et s’est accrochée sans jamais perdre de vie sa nouvelle adversaire. A mi-course, elle reprend l’avantage, une domination de courte durée. Corinne relève le défi et piquée au jeu, se relance dans la bagarre. Elle profite de ses longues jambes pour faire au finish une différence décisive dans la dernière partie moins pentue du parcours. Myriam peut se consoler d’avoir amélioré de plus de deux minutes son chronomètre sur ses performances antérieures, son esprit de gagne ne lui laisse qu’une légère frustration vite dissipée. Loin derrière les deux guerrières, comptée à plus de vingt minutes, Chantal Tierz est belle troisième. Sur le 10 km, torse nu et musculature athlétique façonnée, Antoine Senaneuch a su préserver son avance prise dès le départ sur ses poursuivants, son camarade de club du Mourtis Jonathan Garcia et le Lotois de Gigouzac Christophe Réveille qui terminent l’un et l’autre à quelques encablures. Perine Manzoni-Montalban domine de la même façon Jessica Jannin et Cindy Boya.

 

Retrouvez les résultats du semi des 13 villages en rubrique "résultats" et plein de photos ICI



27/10/19 Pluie de records sur les Mondiaux de 24h à Albi !

Ah qu'ils furent beaux et magiques ces championnats du Monde des 24h à Albi. il est vrai que la météo était de la partie et même si les concurrents ont un peu souffert de la chaleur dans l'après-midi du samedi, au moins la fraîcheur les a vite accompagné en soirée, nuit et matinée. Mais la météo ne fait pas tout et l'organisation, de l'avis de tous, fut vraiment à la hauteur de sa réputation. Du côté d'Albi, on sait organiser les grands rendez-vous et après les Frances et les Europes, c'était tout naturel donc qu'un jour l'ultime rendez-vous n'arriva,on a donc vécu des moments forts et remplis d'émotion... Car les coureurs aussi se sont donnés à plein. Avec 42 sélections accueillis, le premier record était battu. Jamais un événement en France n'avait regroupé autant de sélections nationales. Enorme. Ensuite beaucoup de records nationaux ont été battus. Cela aussi constitue en soit un record. On retiendra donc en premier lieu le record du Monde de Camille Herron , l'américaine à l'allure reconnaissable entre toutes, avec 269,974 km. Puis le record de France de Erik Clavery, qui au bout du bout de la souffrance, termine en 271,465 km. Le record datait de 20 ans tout de même. Erik sera parti sur des bases stratosphériques avec un passage au 100km en 7h51' et finalement il terminera en quatrième position. Mais évidemment le grand champion du jour ne fut autre qu'Aleksandr Sorokin qui en grand favori, le Lithuanien, s'impose sans souci avec 278,920km. Intouchable.Enfin on note aussi que la régionale, Sarah Cameron d'Occitanie, finit deuxième en Open en passant la barre des 210km... 

 

Tout le direct avec plein de photos , vidéos et résultats , c'est ICI et les résultats en live LA

Les photos :

La première journée par Krys

Le deuxième jour par Krys

Un peu de nuit par Krys

Les 24h vues par Jacques

Les 24h vues par Cricri

Les 24h vues par Cricri (2)



27/10/19 Du haut niveau du côté de Balma !

Ce dimanche 27 Octobre, pas de course à pied du côté de Balma, mais de la marche athlétique, avec l'occasion de voir du haut niveau puisque cette 9e édition du meeting "Balmarche" servait notamment de qualification pour les J.O de Tokyo l'an prochain, ainsi que pour les championnats du monde par équipe. Le programme était assez complet avec de petites distances, mais aussi un 20 et un 50km donc! Le tout disputé sur une belle boucle aller-retour de 500m, et dans des conditions climatiques presques parfaites, si ce n'était quelques rafales de vent! Malgré tout, on retiendra qu'il y a eu beaucoup d'abandons chez les inscrits sur la longue distance! La discipline la plus attendu, à savoir le 50km, était notamment l'occasion de revoir Kevin Campion, qui progresse très vite, et rêve de suivre les traces de Yohan Diniz. Auteur d'une belle performance aujourd'hui, il expliquait au micro à peine la ligne d'arrivée franchie qu'il s'était "mis en sécurité et que la qualif pour les J.O, c'était à 95% fait". Mais la performance qui allait retenir davantage l'attention du public, était celle de la locale Maeva Casale. Toujours aussi impressionnante, la représentante de la tribu orange du C.A. Balma allait s'imposer, améliorant son propre record national chez les espoirs. On a longtemps pensé qu'elle viendrait même à bout du record de France senior, excusez du peu, mais à partir du 35e kilomètre, elle n'a pu poursuivre sur ce rythme, s'écroulant d'ailleurs à l'arrivée, prise de vomissements.  Qu'importe, l'essentiel était là, avec aussi l'assurance évidemment de valider sa place dans l'Equipe de France pour les prochains mondiaux par équipe!
 
Retrouvez plein de photos ICI et une vidéo LA


22/10/19 Le numéro spécial sur le Marathon de Toulouse !

Et voici donc le numéro spécial interactif sur la 13ème édition du Marathon Toulouse Métropole. Cliquez sur l'image et bonne lecture !

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






© AQTD - Mentions légales