Retrouvez toutes les infos et les résultats des courses de votre région en temps réel !



Archives 2019


    2019 : Janvier - Fevrier - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Aout - Septembre - Octobre - Novembre - Decembre -

01/12/19 A Launaguet, on a le coeur sur la main !

Participer à la Launagu'Etoile, c'est toujours être sûr et certain de passer un bon moment. Des bénévoles aux sourires non feints, un parcours mêlant à merveille bitume et chemin, un accueil chaleureux avec café et petits gâteaux, une présidente hyper dynamique et toujours à l'écoute et surtout donc des bénéfices reversés à deux associations, le Baobab (aide aux enfants lourdement malades) et l'ARSEP (pour lutter contre la sclérose en plaques). Cela fait donc sept ans que les coureurs savent à quoi s'attendre et notent scrupuleusement la date sur leur calendrier en tout début décembre et cette année, malgré le brouillard givrant qui ne s'est jamais levé, ils étaient tout de même plus de 1000 à avoir pris un dossard, soit un léger regain de popularité par rapport à l'année dernière. Côté performance, sans rentrer dans les détails, on retiendra que Vianney Lebrethon était au dessus du lot sur le 10km tronqué de quelques centaines de mètres cette année en raison de l'état du terrain. Camille Tomas gagne chez les féminines. Sur le court, c'est une nouvelle fois Chiara Chasari qui l'emporte. Et Xavier Molle chez les hommes.  Tout cela se terminait au chaud dans le gymnase pour la grande remise des prix !


Retrouvez les résultats de la Launagu'Etoile en rubrique "résultats" et plein de photos et vidéos dans la foulée

 

Les vidéos :

Départ du 10km

Départ du 5km

Passage au parc sur le 10km

Passage au parc du 5km

 


Les photos :

Départs et arrivées

Passage au parc

La course vue par Jacques

La course vue par Pierre

Quelques photos des enfants


(30/11/2019)

25/08/19 Bordes survole les débats aux Oussailles !

La vingtième édition du marathon des Oussaillès, qui s'est élancé d'Aulus-les-Bains, dimanche, pour rallier Saint-Girons, a connu énorme succès. En effet, plus de 500 participants avaient à cœur d'en découdre, que ce soit en individuel ou par équipes, notamment sur la distance reine. Sans oublier, bien sûr, le semi-marathon, la marche et le parcours enfants sur la piste du stade Jo-Boussion. Et dire qu'en 2013 la désormais célèbre course estivale du pays des dix-huit vallées a failli disparaître ! Tous les records ont ainsi été pulvérisés, ce qui est plutôt de bon augure pour les prochaines éditions. Un événement honoré par la présence de «Miss Ariège», qui a d'ailleurs remis les diverses récompenses à l'heure des podiums (notre photo). Des concurrents venus de tout l'Hexagone et même de l'étranger, des records tombés, du beau monde engagé, un soleil à croquer et deux belles vallées traversées, c'est tout ça les Oussaillès. Côté sportif, les spectateurs massés le long des routes ont assisté à une belle bagarre entre Jérôme Bellanca (SC Blagnac), recordman de l'épreuve et membre de l'équipe de France, qui prépare actuellement les 100 Kilomètres d'Amiens ; G. Noutary (Montauban), le vainqueur de l'an dernier, et le Couserannais Nathanaël Bordes (CAT Spiridon Saint-Girons), qui avait fait des Oussaillès son objectif prioritaire pour 2019. Au final, tant il était motivé, Nathanël Bordes rafle la mise (en 2 h 31'35), devant Bellanca et Noutary. Patrick Normand (AS Labatut) finit au pied du podium, derrière les «ogres» précités ; quant au fidèle Patrice Bruel, qui détient le record de participations, il réalise une belle performance avec seulement 20'54 de retard sur le vainqueur. Roger Servant tient à remercier vivement tous ceux qui se sont battus de nombreux mois durant, élus et bénévoles confondus, afin que les OUSSAILLES  connaissent un succès toujours grandissant. «Rendez-vous est d'ores et déjà pris pour l'an prochain, 30 août 2020 et pourquoi ne pas pulvériser une nouvelle fois le record de participation ?»
 
 
Texte de la Dépêche. Retrouvez les résultats en rubrique "résultats"

(25/11/2019)

23/11/19 La pluie aux Feux Follets !

Il ne faisait pas bon mettre un trailleur dehors avec cette pluie incessante du samedi mais malgré tout, 171 valeureux coureurs ont répondu à l'appel de la Castin Team pour participer au premier trail nocturne des Feux Follets de Castin. Dès la remise des dossards, ils se sont apperçu que l'équipe n'avait pas fait le travail à moitié et un très beau lot de bienvenue leur était offert. Après un échauffement sous la pluie ou en salle pour les plus frileux, le départ était donné par Joël Mignano, maire de la commune, à 19 heures précises. Un départ rapide, en descente, mais qui se calmera très vite dès le premier kilomètre avec la première "bosse" bien raide et... bien boueuse. Il vallait mieux être bien chaussé en cette soirée.  S'en suivra des belles montées, des belles descentes dans la forêt, un ravitaillement où les chataîgnes ont réchauffé les corps, mais aussi quelques parties de bitume. Bien entendu, tunnel et viaduc ferroviaires étaient sur l'itinéraire même si certains ont loupé une flêche de balisage et sont restés sur la route. Côté résultats, chez les filles c'est Véronique Sémézies de Condom Running qui gagne cette première édition en 1h06'03'', une minute trente devant Jessica Warg de l'Astarac Fond Club. Coralie Deyris monte sur la troisième marche. Chez les hommes, les trois premiers arrivent presque ensemble mais c'est Romain Léocadie de Freexion qui sera sacré en 54'10'', cinq secondes devant Julien Lacomme de Montes Trail, lui-même juste devant Pascal Gaillard du Team Kalenji Décathlon Auch.

 

Retrouvez les résultats du Trail des Feux Follets en rubrique "résultats"

 

 


(24/11/2019)

24/11/19 125 équipes à la course du primeur !

Sur les terres albigeoises, en ces premiers frimas qui annoncent l'hiver, nous avions rendez-vous pour une épreuve nouvelle dans le département,"La course du primeur", fêtant l'arrivée du vin nouveau. En effet si autrefois le Relais du Gaillac avait fait parlé de lui, il semble bien que la relève soit prise, à la même date donc, mais pas tout à fait au même endroit dans le Tarn. L'organisation proposait donc une course en relais, par équipes de 3 participants. Depuis Marssac-sur-Tarn, le tracé nous emmenait sur les hauteurs de Labastide de Levis, dans la campagne entre Marssac et Castelnau de Levis. L'ensemble était plutôt vallonné, avec bien évidemment un terrain un peu gras suites aux précipitations des derniers jours. Côté météo justement, ce fut la bonne surprise car en dépit du mauvais weekend prévu, la pluie fut évitée. Ce n'était ni trop froid ni trop venté. Du coup, les sportifs ont répondu présent avec 125 équipes inscrites! Bon, tout ne pouvait non plus être parfait, et une petite erreur d'aiguillage à la fin du premier relais aura finalement fait parler! Certains auront par conséquent parcouru 2km de plus, et à l'arrivée, l'équipe du club pas forcément  féru du chrono, aura eu du grain à moudre. Mais on peut noter tout de même que le TACO Aucamville qui avait aligné trois équipes, s'impose d'entrée. Les spécialistes des relais ne se sont donc pas déplacés pour rien puisqu'en féminines, ils montent aussi sur la boîte !

 

Retrouvez les résultats du Primeur en rubrique  "résultats"  et les photos du relais ICI et la vidéo de départ LA

 

 

(24/11/2019)

17/11/19 Un beau succès pour les Bacchantes !

Après son absence l'an passé, la course des Bacchantes revient en ce mois de novembre... 4e édition à Toulouse donc, avec la même formule qu'auparavant, à savoir un 8 km en plein coeur de la ville rose, réparti en 2 boucles... Malgré la forte concurrence engendrée par la Boucle du Confluent du côté de Portet-sur-Garonne, le succès fut tout de même au rendez-vous pour cette manifestation caritative contre le cancer de la Prostate. Autour de 600 participants ce 17 novembre 2019. Plutôt pas mal on en conviendra. La météo avait enfin décidé de laisser tous les courageux tranquilles puisque l'épreuve s'est déroulé à l'esprit du vent et de la pluie. Bon il y avait quand-même quelques rafales sur les ponts mais dans l'ensemble, on s'attendait à pire. Petit bémol en revanche, car nous avons noté qu'il n'y avait pas tant de "vraies" moustaches chez ces messieurs... Côté résultats, sur ce parcours hyper roulant, c'est Antoine Lemerle qui s'est montré le plus véloce. Il remporte l'édition avec un beau chrono de 28'19", avec sur ses talons Marius Theau et Faustin Penetro qui arrivent une et quatre secondes derrière. Chez les dames, on ne peut que féliciter Houria Fréchou, encore et toujours au niveau avec qui plus est un temps canon de 31mn tout rond! On retiendra aussi bien entendu la superbe ambiance qui régnait sur place avec en prime le buffet des bacchantes pour finir sur une note un peu brin gourmande. On vous conseille de tenter l'expérience pour 2020 en vous joignant à une cause chères à ces messieurs.

 

Retrouvez les résultats des Bacchantes en pages "résultats" et plein de photos ICI et une vidéo LA


(17/11/2019)

16/11/19 La pluie s'invite à la Teulatoise !

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Pour sa deuxième année d'existence, la Teulatoise après une première année sous un beau soleil a donc connu une édition pluvieuse. C'était prévu depuis belle lurette mais pour autant, le nombre de participants étaient exactement le même et cela permettait aux bénévoles de l'organisation de garder le sourire. 200 partants et une pluie fine qui a commencé à tomber juste quelques minutes avant le départ à 15h et qui n'aura plus jamais quitté les lieux. Côté compétition, Rémy Bonnet en l'absence du tenant du titre, Nicolas Miquel, s'offre un beau succès sans partage. En 45' pile poile et au vu du terrain particulièrement glissant, c'est une belle performance pour couvrir les 11,5 km et surtout 220 m de D+ du parcours. Célianne Junca pour sa deuxième venue remporte la mise en féminines devant Karine Sajus, Bien entendu, le fête se poursuivait du côté de la salle des fêtes avec le désormais traditionnel aligot-saucisses concocté par l'ami Régis Lacombe. A Teulat, on se prend pas la tête. Pluie ou pas pluie, le pâté est offert à tous et la bière a permis de se retaper très vite une fois la ligne franchie !


Retrouvez les résultats de la Teulatoise en rubrique "résultats" et plein de photos ICI


(16/11/2019)

16/11/19 Une bien belle édition du trail de Gargas

Qu’elle était belle cette douzième édition du trail de Gargas organisé par l’ACM Aventignan! Toutes les conditions étaient idéales pour que ce soit, pour les instigateurs comme pour les participants, une grande réussite. Il faisait frais, une fraîcheur qui, dans les bois, exalte toutes les senteurs. La pluie n’a d’abord pas gêné, épargné les premiers arrivés, juste bousculé jusqu’à doucher les moins pressés. Sur deux distances âprement disputées, sur six ou sur quinze kilomètres, les quelques deux cents inscrits en ont pris des couleurs d’automne plein les mirettes et se sont époumonés à cœur joie. Fabuleux parcours. La petite distance, concoctée sur un parcours inédit, a surpris ; le galop entre les feuilles revêtait deux belles difficultés, deux ascensions copieusement pentues où chaque pas, montant ou descendant, restait aléatoirement patineur. Quant au 15 km, put gagner qui ahana le moins et géra au mieux les exigeantes difficultés traditionnelles. Les deux Tarbais Grégory Rus et Mathieu Mollé se sont imposés aux 6 km devant les deux sociétaires du club organisateur Sébastien Trinel et Bruno Aggery. Alice Levron, plus à l’aise sur les pentes, a dominé Marie Gorgues et Audrey Locoge. Sur la distance reine, Roméo Boisivon s’est avéré intouchable, au grand dam de Mathieu Bertos, 2nd, d’une part résolu et d’autre part satisfait d’avoir contenu le retour impétueux du jeune Mathias Chognot. Myriam Dutrey, chaperon rose sur les épaules, n’a pas traîné dans les bois. La Boulonnaise a inscrit une nouvelle fois son nom sur les tablettes gagnantes en relèguant à plus de huit minutes ses premières poursuivantes, Karine Saint-Blancat et Amandine Corrège. A l’arrivée, les tables toujours très bien achalandées de victuailles servies dans un local chaud ont permis à chacun de récupérer, d’échanger et de raconter son vécu de course. Et tous ont eu quelque chose à rapporter du bonheur d’avoir puisé de toutes leurs forces.

 

Retrouvez tous les résultats du Trail de Gargas en rubrique "résultats" et plein de photos ICI


(16/11/2019)

17/11/19 David Gosse explose le record de la boucle du confluent

Et oui, les inscriptions sont venues peut-être un peu plus tard que d'habitude sur cette Boucle du Confluent version 2019, un peu d'ailleurs comme pas mal d'autres épreuves ces derniers temps, mais en tout cas elle a de nouvelle belle et bien fait le plein. Près de 900 sur le 10km, plus de 300 sur le 5km, sans parler bien sûr de quelques dizaines d'enfants, c'est mieux que l'an passé. De quoi donner encore un peu plus le sourire aux membres du Portet Athlétic Cluc, toujours aussi sympas et attentifs aux moindres souhaites des coureurs qui viennent leur rendre visite. Il n'est pas exclu que d'ici peu, une nouvelle épreuve resurgisse des cartons comme à la belle époque où le Trail et les 24h venaient remplir un calendrier très fourni des rouges et blancs.... En tout cas, une nouvelle fois c'est allé hyper vite du côté de Portet malgré une météo maussade. Le parcours est tout plat et mesuré. Beaucoup aime y venir s'y frotter avant d'attaquer la saison de cross...David Gosse rapidement seul en tête s'impose facilement en 30'21". Il explose donc le record de l'épreuve de quasiment une minute.  Derrière lui Benjamin Alquier parvient à maintenir la deuxième place au sprint devant Hussein Khangui. Julie Lelong, la jeune espoirs,  l'emporte en féminines en moins de 39'...

 

Retrouvez les résultats de la Boucle en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Le départ, le passage au 5ème et les arrivées du 10km

Le départ et les arrivées

La course vue par Pierre

 

Les vidéos :

Les arrivées du 10km

Le départ du 10km

Les arrivées du 5 km

Le départ du 5km


(15/11/2019)

13/11/19 Les cross UNSS pour les graines de champions !

De la pluie en abondance durant des jours, des flaques immenses, un temps frais l’après midi, les conditions extrêmes pour un vrai cross étaient réunies. Entre les gouttes les collégiens du bassin commingeois s’en sont donné à cœur joie. « Pour la première fois, la manifestation organisée par l’UNSS a regroupé l’unanimité  des treize établissements secondaires du bassin, lâche avec bonheur le coordonnateur Gérard Labelle. Plus de 400 gamins, benjamins et minimes, filles et garçons ont pu se régaler ». Quatre départs pour un long run ont été donnés autour du lac de Montréjeau avant une arrivée dans le stade mythique Raymond Rogé. Parce que si la plupart des adolescents se prêtent volontiers au jeu sans entraînements spécifiques réguliers, les premiers ont déjà laissé germer leur graine de champion et font étal de leur jeune talent. Chez les benjamins, Eloïse Brunaud (Saint-Gaudens Leclerc) remporte sa course devant Liam Magnien (Luchon). Maxence Coutinho (Boulogne) aguerri et très en forme, se révèle et pour la première fois en compétition parvient à devancer son camarade de club (Stade Saint-Gaudinois) Jules Morissonneau (Loures-Barousse) dépité d’avoir choisi prendre le départ sans pointes. Chez les minimes, Camille Poulain (Saint-Gaudens Leclerc) a puisé sur ses derniers retranchements pour empêcher le retour courageux de Lisa Périssé (Aspet) qui termine le souffle dans le cou de son adversaire. Enzo Mizzotti (Aurignac) domine sans partage la concurrence. Au classement par points et par équipes, chacune des courses étant comptabilisées sur ses deux meilleurs coureurs, le collège de Loures-Barousse remporte l’épreuve devant Saint-Gaudens Leclerc, Luchon, Aurignac et Boulogne. Mais l’essentiel n’était-il pas de simplement participer, pour s’éclater ?

 

 

Retrouvez les photos du cross ICI


(14/11/2019)

11/11/19 Plus de 400 à l'Oritrail !

Le dénivelé, du côté de Sorèze dans le Tarn, on connait ça. Aussi les deux parcours proposés, aussi bien le 10 que le 19km, avaient de quoi faire réfléchir le quidam. Mais le soleil faisant son apparition, les courageux qui ont tutoyé le sommet du côté du Berniquaut, en ont pris plein les yeux. Ils étaient donc près de 400 à avoir pris le dossard pour cet Oritrail qui est devenu une vraie classique d'automne. Sur le court, le champion du département, Johnatan Coufourier s'impose sans souci. Il connait les lieux comme sa poche. Julie Sablayrolles est première féminine. Sur la plus longue des distances, Romain Barthes a réussi à garder quelques longueurs d'avance malgré un plateau relevé au départ. Mylène gagne bien sûr en féminines et finit 8ème au général... En deux mots, une belle petite épreuve comme on les aime !


Retrouvez les résultats de l'Oritrail en rubrique "résultats" et toutes les photos d'Afum Team ICI et LA


(11/11/2019)

10/11/19 Un vent de solidarité à Montadet !

Ces derniers jours le Gers a connu un pic de précipitations, des conditions climatiques qui ont eu pour effet de préparer le terrain de ce 3ème trail de MONTADET. Avant le départ dernier tour par l’équipe de Jean Michel Sajas, pour vérifier le parcours, hormis quelques sangliers qui ont retourné une partie de bande herbeuse, tout va bien. Le départ peut-être donné sous un soleil éclatant. 107 coureurs ont pris le départ de la course : « une foulée pour Corentin ». En effet il ne faut pas oublier que tous viennent, par leur effort financer la recherche contre le Sarcome d'Ewing. (https://www.pourcorentin.fr/). L’association reversant l’ensemble des fonds à l’Oncopole de Toulouse. Un départ donné par l’Obélix local, voilà nos concurrents lancés dans une descente à travers le village. L’arrivée est elle par contre en montée, juste avant la place de la mairie. Deux sociétaires de l’A.C. Auch ont fait le spectacle car un sprint a du les départager. Jean François Derrez finit juste devant Gwénolé Lebreton, Laurent Guy, du Team12, complète le podium. Chez les filles, présentent en nombre puisque elles étaient à plus 40% de l’effectif, c’est Jessica Warg, de l’Astarac Fond Club, qui l’emporte en 50’03. Elle est suivie  par Margot Gaspard de l’ONCOSARC de Toulouse en 50’37. Quelques secondes plus tard arrive Jessica Terrenq de l’Isle en Dodon. Tous ont apprécié la parcours et l’accueil de cette association vivement soutenue dans son combat ; et promettent de revenir l’an prochain.


 

Retrouvez les résultats de Montadet en rubrique "résultats". Texte et photo: Défi Gersois.


(10/11/2019)

10/11/19 Dans la nuit du Trail du Pastel...

Ils furent plus de 1400 en tout à avoir pris un dossard pour l'une ou l'autre des épreuves proposées par le Trail du Pastel version 2019. Et ce, malgré des conditions météos pas forcément évidentes. Mais si la pluie était tombée en abondance les jours précédents, rendant les sentiers tout autour de Balma particulièrement glissants, du moins a-t-elle épargnée un petit peu les courageux de la nuit. Car au trail du Pastel, comme c'est l'habitude désormais depuis quelques années, le week-end se partage en deux avec une partie de nuit et l'autre en matinée le lendemain et des challenges à la pelle pour ceux qui ont voulu essayer d'enchaîner les deux. Aussi pour la partie nocturne, quatre distances étaient au programme, un 22 et un 16km, l'Isatis et la Cocagne, déjà bien connus et puis un petit nouveau, Lou Pastélou de 10km, et donc la marche nordique qui avait été annulée l'an passé en dernier moment. Ils furent donc quelques centaines à s'élancer en ce dimanche soir, à la lueur de la frontale et dans un froid pour le moins venté. Les 150 bénévoles de la Tribu Orange ont eu beaucoup de courage pour garder le sourire et l'enthousiasme dans des conditions pas évidentes.... On notera donc que Pierre Pedersen, premier à franchir la ligne, s'impose sur le 16km et Chiasa Casari en féminines. Sur le court, ce sont Cendrin Carrer et Vincent Picard qui ont été les plus véloces. Enfin sur le 22km, Emeric Kouznetof et  la tenante du titre Fanny Martin semblaient intouchables.!


Retrouvez les résultats du Trail du Pastel en rubrique "résultats" et des photos et vidéos dans la foulée 

 

Les photos :

Départs et arrivées

Le trail vu par Krys

 

Les vidéos :

 Le départ du 22km nuit

Le départ du 16km nuit

Le départ du 10km nuit


(10/11/2019)

11/11/19 Le sacre de Théo Orange sur le Trail du Pastel....

C'est incroyable et pourtant vrai. Il a fait un grand soleil sur la deuxième journée du Trail du Pastel alors que la météo annonçait partout une journée pourrie. Comme quoi les traileurs ont bien de la chance. Evidemment le froid état au rendez-vous et la boue n'avait pas disparu en une seule nuit, mais tout le monde en aura bien profité...Côté résultats, c'est le jeune Théo Orange qui avait déjà gagné le 22km l'an dernier qui va surprendre tout son monde en bouclant les 42km du parcours long en juste 3h pile. Belle performance tout de même avec 600m de D+. Il remporte donc le beau trophée mis en jeu pour la première fois, un tableau de maître. On retiendra en vrac que Hugo Charton est le premier à passer la ligne. Il gagne en effet le 16hm en 1h03'. Emeline Gruau est juste derrière et première féminine. Sinon un autre triathlète, Nicolas Le Hir s'impose sur le court et Florent Castetsur le 22km.... Il faudra attendre quelques instants ensuite pour connaître le nom de ceux qui ont gagné les challenges, nuit et jour enchaînés...

 

Les résultats en rubrique "résultats" et photos et vidéos dans la foulée

 

Les photos :

Les départs et arrivées

Le trail sur le parcours par Jacques

 

Les vidéos :

Le départ du 42km

Le départ du 22km

Le départ du 16km

Le départ du 10km


 


(10/11/2019)

03/11/19 Quelques news d'Ardialle Trail

C'était la première édition de l'Ardialle Trail du côté de Puylaurens dans le Tarn. Il a réuni près de 150 concurrents malgré les conditions météos vraiment pas évidentes, voici quelques photos et vidéos. 

Départ du 10km

Départ du 18km

Les photos du Trail par Merville T.


(04/11/2019)

03/11/19 Pereira roi du semi aux Côteaux !

Pour cette 24e édition de la Boucle des Coteaux, nous avons souffert des conditions météo, comme partout ailleurs. Mais au sommet des collines, difficile de se protéger du vent! Malgré le ciel très menaçant, la pluie n'est tombée réellement qu'avant le départ donné à 9h30. Comme l'an passé, les 3 distances proposées par l'équipe des Zinzins du bitume restaient au programme de ce joli tracé réputé sur les hauteurs de la banlieue toulousaine. Un 5km, plutôt rapide car assez plat, tout au haut du plateau. En revanche pour le 10km et le Semi-Marathon de "La Grande Charta", il faut s'aventurer sur les alentours, avec la grande boucle bien connue sur les hauteurs entre Launaguet et Saint-Loup Cammas. Et pour cela, il faut affronter la dure côte et se découvrir, à la merci des intempéries! Côté participation, entre le weekend à rallonge avec le jour férié et cette météo difficile, on dénombre tout de même 213 courageux avaient fait le déplacement, et seulement 25 ont opté pour le 21km... En l'absence de Damien Bévenot, ultra dominateur l'an passé, d'autres en ont profité pour briller! Jean-philippe Pereira s'impose sur le Semi en 1h21'. Un chrono moins flatteur que les 1h13' de Damien l'an passé, mais les conditions étaient aussi plus délicates. Blanka Balogh gagne chez les filles en 1h31'. Chiara Casari et Samuel Hubert l'emportent pour leur part sur le 10,5 et Sophie Patarin et Sébastien Trinel sur la petite distance...

 

Retrouvez les résultats des Boucles des Côteaux en rubrique "résultats", plein de photos ICI et la vidéo de départ LA et d'autres photos LA


(03/11/2019)

03/11/19 Le vent a soufflé sur le Trail de Baziège !

Le vent d’automne n’a pas soulevé que les feuilles courantes, dimanche à Baziège, il a aussi tantôt pousser et copieusement gêner la progression des 500 coureurs répartis sur les trois courses proposées du TBZ, 21 km, 15 km, 9 km et randonnée pédestre. Joan Grenet et l’association de gymnastique baziégeoise peuvent s’enorgueillir d’avoir organisé avec un succès probant la troisième édition de l’épreuve. Mise à l’honneur parce qu’inscrite au challenge Lévy, le 15 km  a attiré tous les compétiteurs en lice désirant s’affirmer au classement général du challenge. Grégory Bé n’a laissé aucune chance à ses poursuivants et s’est imposé avec une petite minute d’avance sur le triathlète Hugo Charton et David Laroche. Sophie Pourcel domine la compétition en reléguant ses deux premières rivales Julie Robert et Julie Fiorelli à plus de vingt minutes. Le gratin de la discipline s’est plutôt aligné sur le 20 km. Stéphane Cavalca prévoyait partager sa matinée dominicale en tête de course avec son complice Nicolas Miquel. Mais Fabrice Bélot est venu jouer le trouble fête en contestant leur leadership. Stéphane prend don seul la direction des opérations en s’échappant à mi course. Derrière lui, Nicolas saura garder l’avantage sur Fabrice. Considérablement enquiquinée par le vent, Mylène Bacon n’a guère forcé sur son talent. L’irréductible championne, 9ème au scratch surclasse ses adversaires Lucile Resplandy et Romane Rey comptées à plus de trente minutes. Sur le petit 9 km,  Nicolas Le Hir, Terence Dubois et Laurent Tudeau. Emile Le Hir, Chloé Delvingt et Marie Anne Delvingt forment les deux podiums masculin et féminin. Nombreux, les coureurs ont tous été accueillis dans la grande salle où de délicieux mets servis ont pu compenser les efforts fournis

 

Les premières photos et vidéos du Trail de Baziège dans la foulée. Les résultats sont en rubrique "résultats" !

Les photos :

Le trail vu par Cricri

Le trail vu par Brice

Le trail vu par Géry

 


Les vidéos :

Le départ du 21km

Le départ du 15km

Le départ du 8km

Arrivée du vainqueur.

Le 21km vers le 2ème

Le 15km vers le 1er

Le 8km vers le 1er


(03/11/2019)

01/11/19 On a couru sous la pluie en Barousse !

Toujours autant de dynamisme, de savoir vivre, de compétences et de respect des coureurs, l’association Barousse Oxy a une nouvelle fois montré toutes ses qualités d’organisation en proposant, vendredi, la cinquième édition du semi de la Barousse, 21 km ou 10 km sur une parcours exigeant qui, d’aval en amont, remonte en courant le courant de l’Ourse, mettant à l’honneur les treize villages qui jonchent la vallée, de Valcabrère à Manléon-Barousse. En ce début d’automne, en pleine nature préservée, la Barousse affiche ses plus belles couleurs et même si les gouttes de pluie incessante n’ont cessé de perler sur les tempes des coureurs, les conditions de la compétition étaient, on ne peut guère plus, favorables aux performances. Dommage que ces conditions aient rebuté les quotas de participation, ils n’étaient cette année qu’une petite cinquantaine de coureurs sur chacune des deux courses. Entre pluie et feuilles d’automne, le Toulousain Samir Huazi s’est brillamment imposé sur le semi marathon, reléguant sur la ligne d’arrivée le Blagnacais Florent Castet à plus de deux minutes. Samuir connaissait son principal rival et ne l’a jamais sous estimé. Mais il savait aussi pouvoir faire la différence sur les bosses, comme il l’a confié sur la ligne d’arrivée. Le parcours n’est jamais plat et s’il affiche entre le départ et l’arrivée un dénivelé positif de 470 mètres, le tracé, exclusivement sur bitume, n’en est pas moins que méandres, montées et descentes incessantes. 1h20’47, Samir établit le nouveau record de l’épreuve. Revenu du diable vauvert dans le dernière partie de l’épreuve, Frédéric Lastinères est venu coiffer sur le poteau Julien Buffière pour s’accaparer la troisième marche du podium. Guillaume Aio est cinquième. Le duel qui opposait Corinne Degois et Myriam Dutrey fut tout aussi haletant que le souffle requis à leur lutte. Triple vainqueur des trois dernières éditions, Myriam Dutrey  a défendu chèrement son titre. Partie plus vite, elle s’est laissée dépasser par sa rivale plus encline à entreprendre les premiers contreforts du parcours avec vélocité. Mais la Boulonnaise est tenace et s’est accrochée sans jamais perdre de vie sa nouvelle adversaire. A mi-course, elle reprend l’avantage, une domination de courte durée. Corinne relève le défi et piquée au jeu, se relance dans la bagarre. Elle profite de ses longues jambes pour faire au finish une différence décisive dans la dernière partie moins pentue du parcours. Myriam peut se consoler d’avoir amélioré de plus de deux minutes son chronomètre sur ses performances antérieures, son esprit de gagne ne lui laisse qu’une légère frustration vite dissipée. Loin derrière les deux guerrières, comptée à plus de vingt minutes, Chantal Tierz est belle troisième. Sur le 10 km, torse nu et musculature athlétique façonnée, Antoine Senaneuch a su préserver son avance prise dès le départ sur ses poursuivants, son camarade de club du Mourtis Jonathan Garcia et le Lotois de Gigouzac Christophe Réveille qui terminent l’un et l’autre à quelques encablures. Perine Manzoni-Montalban domine de la même façon Jessica Jannin et Cindy Boya.

 

Retrouvez les résultats du semi des 13 villages en rubrique "résultats" et plein de photos ICI


(01/11/2019)